Les quatre saisons de Louise LeBlanc

Reconnue pour ses œuvres très colorées et vibrantes, l’artiste Louise LeBlanc propose de revisiter les quatre saisons dans une nouvelle série de tableaux contrastés alliant lumière et mouvement. Bienvenue dans l’univers de celle que certains surnomment la dame des couleurs.

En entrant dans la Galerie 12 à Moncton, le visiteur sera saisi par la brillance des couleurs, l’énergie et le mouvement qui se dégagent des peintures abstraites de Louise LeBlanc.

Celle qui travaille ses huiles avec la spatule crée beaucoup de mouvement et de textures, donnant ainsi du relief à ses tableaux. Elle joue avec les couleurs, les contrastes, les lumières et les ombres.

Cette fois-ci, elle s’est inspirée des saisons et de leurs changements pour réaliser cette collection de 11 grands tableaux récents, intitulée Contraste.

«Toutes les saisons pour moi sont riches en lumière et en contraste. C’est ce que j’’ai essayé de refléter dans mes œuvres avec les matières, le mouvement et la spatule… Ça représente vraiment où je suis rendue présentement. La série est terminée. Je vais passer à une autre série et ça continue dans le mouvement et la texture», a exprimé l’artiste de Shediac Bridge.

Encouragée par son fils qui étudiait en arts visuels, Louise LeBlanc a commencé à peindre en 2008. Celle qui travaillait dans le domaine légal s’est tournée vers la peinture à la suite d’un événement qui a changé le cours de sa vie. C’est dans la peinture qu’elle a trouvé sa véritable passion.

Artiste autodidacte, elle a suivi des cours et des formations notamment avec l’artiste Raymonde Fortin. Elle faisait partie du groupe des huit qui a présenté des expositions collectives. Depuis 2009, elle propose régulièrement des expositions à la Galerie 12. L’art est quelque chose d’inné en elle.

«J’ai toujours été intéressée à l’art et j’aime l’art de toutes les façons (…). L’art permet une régénérescence et contribue à oublier le stress pour s’en aller vers la beauté. C’est ce que j’essaie de refléter dans l’art, la beauté», a-t-elle poursuivi.

«À travers mon art, si les gens peuvent ressentir la joie, le bonheur ou l’amour, c’est ça le message que je veux donner.»

La musique occupe aussi une grande place dans sa vie comme source d’inspiration à la peinture. Désignée artiste visuelle du Festival international de musique baroque de Lamèque 2019, elle a créé six œuvres inspirées par la musique de Georg Philipp Telemann. On peut déjà admirer ses tableaux sur le site web du festival. Une des toiles a été sélectionnée comme signature officielle du festival.

Guidée par son instinct, quand elle peint dans son atelier, elle écoute de la musique, beaucoup de classique et des airs qui poussent à la relaxation. Elle commence par disposer ses huiles et ses acryliques sur la toile pour ensuite créer les formes à l’aide d’une petite spatule. Ses tableaux invitent à la contemplation. Chacun peut y interpréter sa propre histoire.

Les 11 œuvres de la collection Contraste sont exposées à la Galerie 12 du Centre culturel Aberdeen à Moncton jusqu’au 12 juin. Le vernissage s’est déroulé vendredi. Par la suite, la série sera en montre à la galerie Art-Artiste à Dieppe du collectionneur Daniel Chiasson qui représente Louise LeBlanc.