Matt Boudreau navigue au-delà des frontières musicales

L’auteur-compositeur-interprète Matt Boudreau multiplie les projets musicaux. Celui qui montera sur la scène de la Salle Bernard-LeBlanc à Moncton dans le cadre de la série de concerts intimes Parenthèse ne s’impose pas de frontières musicales allant même jusqu’au «pop rock spatial».

Le parcours du musicien de Petit-Rocher est assez singulier. Celui qui a remporté le Gala de la chanson de Caraquet en 2015 et qui a fait des études en guitare et en chant classique a réussi à se tailler une place sur la scène populaire.

À 25 ans, l’auteur-compositeur-interprète a le vent dans les voiles. Il s’apprête à vivre un été assez chargé avec une première invitation outremer, plus précisément au Festival interceltique de Lorient.

«Ça va être une première pour moi en dehors du Canada. C’est quasiment un rêve d’aller jouer à ce festival», a exprimé le chanteur et guitariste en entrevue.

Sa vie de musicien est bien remplie: d’abord avec sa carrière solo, puis avec le groupe disco-pop Baie (Matt Boudreau, Chloé Breault, Tommy Bulger, Justin Doucet et Marc-André Boudreau) et le projet Quatre artistes en cavale avec Maggie Savoie, Chloé Breault et Simon Daniel.

Après avoir sorti un premier album Goéland en 2018, au style folk rock, il commence déjà à songer à un deuxième opus qu’il espère lancer en 2020. Le public pourra entendre quelques-unes de ses nouvelles chansons lors du spectacle au Centre culturel Aberdeen.

Toute nouvelle, la série Parenthèse qui a pris son envol il y a deux mois offre une scène aux artistes émergents dans une formule intimiste. Tout en livrant leurs chansons, les musiciens se racontent en intégrant quelques anecdotes à leur tour de chant. L’artiste se doit également de se rendre sur scène avec un objet lui appartenant et de prendre un moment durant le spectacle pour expliquer son choix au public.

Matt Boudreau est heureux de faire partie de cette série parce que les occasions de concerts intimes se font de plus en plus rares.

«Je trouve ça le fun et j’ai très hâte. Ce sera acoustique et présenté assez simplement en duo avec mon frère, Marc-André Boudreau, à la guitare.»

Il se dit particulièrement inspiré par l’espace et les extra-terrestres de ces temps-ci. Le style musical de son prochain album sera un peu plus pop-rock reflétant ainsi ses habitudes d’écoute actuelles.

«On pourrait appeler ça du pop-rock spatial. Ça peut être une toune d’amour, mais il y a un thème un peu extra-terrestre qui vient avec ça. C’est bizarre, mais j’ai du fun avec ça.»

Celui qui n’attend pas l’inspiration pour écrire est toujours à la recherche de nouvelles idées. Sur des refrains qu’il joue à la guitare, il écrit les paroles de ses chansons.

Comme pour son premier disque, il envisage de produire son deuxième opus de façon indépendante.

En plus du spectacle de Moncton, le 13 juin, il se produira le 1er juin à Saint-Quentin et le 14 juin à Petit-Rocher.

Matt Boudreau sera aussi en concert avec les Quatre artistes en cavale, à Bouctouche, le 15 juin et à Dieppe, le 24 juin.

Le quatuor assurera la première partie du groupe Lost Fingers, sur la scène extérieure du Centre des arts et de la culture de Dieppe, Place 1604.

Créé en 2018, le projet Quatre artistes en cavale rassemble des auteurs-compositeurs-interprètes qui présentent chacun leur répertoire tout en étant accompagnés par leurs collègues.