Le Théâtre Vert encourage les œuvres originales du Nouveau-Brunswick

Depuis sa toute première production en 2001, le Théâtre Vert de Pointe-Verte se donne comme mandat de créer des œuvres inédites écrites par des auteurs du Nouveau-Brunswick. Cette année ne fait pas exception, puisque la troupe de théâtre communautaire propose la pièce C’est ma vie après tout de Sylvain Guimont.

Rares sont les troupes de théâtre communautaires en Acadie qui choisissent de produire des textes originaux, plusieurs d’entre elles optant plutôt pour des œuvres du répertoire existant. La présidente du Théâtre Vert, basé dans la région Chaleur, Claudine Arseneau Roy, a voulu faire les choses autrement. Il faut dire que dès le début, elle s’est lancé dans l’écriture dramaturgique, et ce, même si elle n’avait jamais écrit de pièce de sa vie. Depuis, elle a signé la majorité des œuvres produites par la troupe de Pointe-Verte.

«Quand j’ai commencé à écrire, c’est parce qu’on avait décidé de monter la troupe et qu’on n’avait pas de pièce et pas une cenne. Le comité a pris la décision d’encourager l’écriture qui nous représente le plus, c’est-à-dire l’écriture de la province. C’est une de nos priorités», a expliqué Mme Arseneau Roy.

La présidente invite les auteurs à soumettre des textes à la troupe, qu’ils soient expérimentés ou pas. Elle veut ainsi diversifier les styles d’écriture. Elle-même n’avait pas d’expérience au début et depuis, elle a écrit deux douzaines de textes.

«Alors je me dis qu’il y en a d’autres Claudine quelque part dans la communauté des alentours qui pourraient faire la même chose… Je trouve important d’encourager l’écriture de notre province, en français surtout.»

Engagé dans la troupe depuis 2010, Sylvain Guimont a fait ses débuts comme comédien. Depuis quelques années, il a commencé à écrire. Après avoir présenté la pièce Albert et Josette, il y a quelques années, il récidive avec la comédie C’est ma vie après tout. Préparez-vous à rire, mais aussi à vivre quelques moments plus touchants, mentionne l’auteur.

«J’ai joué dans plusieurs pièces et petit à petit ça m’intéressait d’écrire.»

C’est ma vie après tout raconte l’histoire de Juliette, une dame d’environ 70 ans, mère de deux enfants et amoureuse d’un homme depuis longtemps. Sa relation avec cet homme inquiète ses enfants qui se méfient de l’amant de leur mère, pensant qu’il abuse d’elle. Selon eux, il s’agit d’une relation malsaine, alors ils décident de mener une enquête aidée du voisin; un Italien séduit par Juliette.

Cette enquête, qui est en fait un stratagème pour dissuader leur mère de voir son amoureux, entraîne une suite de situations plus loufoques les unes que les autres.

Sylvain Guimont raconte qu’il s’est inspiré de façon indirecte de son propre vécu et de celui de ses parents pour écrire cette pièce qui porte essentiellement sur l’amour et tout ce que cela peut comporter.

Six comédiens incarnent cette pièce, dont Brenda Boucher dans le rôle de Juliette. Le spectacle met également en vedette Michel Boulay, Rodrigue Comeau, Louise Banville ainsi que deux nouveaux venus, Émilie Boucher et Rico Boudreau, qui complètent la distribution.

La comédie C’est ma vie après tout sera présentée sous la forme de souper théâtre, les 7 et 8 juin, à 18h30, et en formule régulière (spectacle seulement), le 9 juin à 19h.

Les représentations auront lieu à la Salle communautaire Sénateur Joseph Michel Fournier de Pointe-Verte.