Corey Hart accueilli en roi à Moncton

Corey Hart est loin d’avoir dit son dernier mot. Le chanteur canadien qui vient d’entreprendre une vaste tournée canadienne a livré une prestation qui a enflammé la foule, mercredi soir, au Centre Avenir à Moncton.

S’il est loin d’avoir fait salle comble avec environ 2000 spectateurs, il reste que le chanteur natif de Montréal a été accueilli en roi. Dès qu’il est apparu sur la scène, les spectateurs l’ont salué par une vibrante ovation. La salle a été reconfigurée pour permettre encore plus de proximité avec l’audience en installant même une petite scène circulaire au milieu du parterre.

«Ça aurait dû être plein ce soir», a commenté une spectatrice éblouie par le spectacle.

Après deux décennies d’absence, il n’est pas toujours facile pour un musicien de retrouver l’immense popularité qu’il avait à une certaine époque. Pendant cette pause de la scène, il s’est occupé de ses enfants, a confié le chanteur.

Corey Hart qui n’avait pas entrepris de tournée canadienne d’une telle ampleur depuis 1986 sillonnera les routes du pays d’est en ouest jusqu’à la fin juin. Il est accompagné de huit musiciens et choristes, dont sa compagne de vie, la chanteuse Julie Masse, pour cette tournée intitulée Never Surrender.

Appuyé de projections vidéos, il a offert plusieurs de ses succès tels que Bang!, Boy in the Box, Everything in My Heart et Sonny’s Dream du compositeur terre-neuvien Ron Hynes; une chanson pour ses enfants qu’il connaît depuis très longtemps. «Comme, papa, c’est difficile de laisser ses enfants aller…», a-t-il commenté.

Dans la foulée de la sortie récente de son EP, Dreaming Time Again, le chanteur et pianiste a entamé son tour de chant avec la pièce titre de ce mini-album. Celui qui rêve à nouveau de musique s’est adressé à la foule aussi en français et il a invité son épouse à chanter avec lui la pièce Là-bas. Un des moments forts du spectacle.

«Je dois dire que c’est un peu improvisé. Je pensais qu’il y avait juste 20% de Français à Moncton, mais je constate que c’est beaucoup plus élevé…», a exprimé le musicien devant les spectateurs qui l’ont acclamé.

Après une conversation en espagnol au sujet de la vie avec son fils Rain sur vidéo, le chanteur s’est transporté sur la petite scène. Au piano avec quelques musiciens et entouré d’objets de son enfance, il a offert une prestation plus intime. Il a même invité une de ses admiratrices à le joindre sur scène, répondant ainsi à une requête de sa fille.

Tout au long du concert, Corey Hart s’est entretenu avec le public en racontant des anecdotes entre ses chansons. Récemment honoré au Juno et admis au panthéon de la musique canadienne, le chanteur âgé de 56 ans s’est présenté en pleine forme. Comme quoi il ne faut jamais dire adieu. Avec l’inoubliable Sunglasses At Night, Corey Hart a connu des débuts fulgurants en 1983 et vendu plus de 16 millions d’albums.

Moncton est la troisième escale de sa tournée canadienne après St. John’s et Halifax. Le groupe rock canadien Glass Tiger assure la première partie de ses concerts. Au moment de mettre sous presse, le spectacle n’était pas encore terminé.