Découvrir la Déportation à travers les yeux des enfants

À travers le récit de Marie, Jean et leurs dix enfants, l’auteur André-Carl Vachon raconte l’histoire de la Déportation. Émouvant et prenant, ce périple qui s’amorce à Annapolis Royal, le 8 décembre 1755, pour s’étendre à l’ensemble des régions acadiennes fait revivre aux jeunes lecteurs cette tragédie qui a séparé les familles pour les embarquer sur des bateaux en direction des colonies américaines.

Septième ouvrage d’André-Carl Vachon, Raconte-moi la Déportation des Acadiens est son premier roman jeunesse. L’enseignant, auteur et historien réussit un tour de force en racontant cette histoire complexe qui s’étend sur plusieurs régions et qui a touché plus de 6000 Acadiens.

Publié aux Éditions Petit Homme, (volet jeunesse des Éditions de l’Homme), ce roman qui comprend aussi une partie plus formelle sur l’histoire de l’Acadie et son évolution, reçoit un accueil très positif des enfants et du public. La conception du livre avec une partie romancée et un deuxième segment historique est vraiment bien pensée.

L’enseignante Pauline Robichaud de l’école La Rivière, à Pokemouche, a conçu une activité pédagogique pour les élèves de 5e et 6e année autour de ce livre. À son avis, il s’agit d’un ouvrage fantastique pour l’animer en classe puisqu’il suscite beaucoup d’interaction. Chapitre après chapitre, on suit le destin de chacun des enfants, comment ils traversent ces épreuves inimaginables. Certains ont été embarqués sur des bateaux, emprisonnés ou encore ils se sont enfuis. Avec l’aide de l’arbre généalogique de la famille de Jean et Marie ainsi qu’avec la carte de l’Acadie de l’époque, les élèves peuvent bien situer l’action.

«C’est très bien structuré et c’est un vocabulaire à leur niveau. Chaque élève avait une copie de l’arbre généalogique et une carte de toute l’Acadie de l’époque donc on pouvait suivre les liens et chacun des personnages», a commenté Mme Robichaud.

Elle n’avait jamais vu un ouvrage sur la déportation et l’histoire de l’Acadie conçu de cette façon. Elle a d’ailleurs présenté le livre d’André-Carl Vachon à d’autres enseignants du district scolaire qui, à leur tour, envisagent de l’utiliser en classe. L’identité et les liens familiaux sont très importants pour les enfants de 8 à 12 ans, souligne l’enseignante.

«À un moment donné, les élèves m’ont demandé d’arrêter parce qu’ils avaient trop de peine parce qu’ils s’étaient attachés à un personnage qui était décédé.»

Une histoire pour sa petite filleule

Au Top 20 des livres les plus vendus dans la catégorie Jeunesse/documentaires des libraires, Raconte-moi la Déportation des Acadiens est le 38e volume de cette collection aux éditions Petit Homme. C’est la maison d’édition qui a approché André-Carl Vachon pour l’écriture de cet ouvrage. Établi au Québec, l’auteur de descendance acadienne qui se passionne pour l’histoire de l’Acadie n’avait jamais écrit de livre pour la jeunesse. Il s’est imaginé raconter cette histoire pour sa petite filleule.

«Je me suis dit comment aller chercher des jeunes d’âge scolaire pour être capable de s’accrocher à une histoire tellement tragique et pleine de rebondissements. C’est super compliqué…. Je suis donc partie d’une famille pour faire le lien entre tous les événements.»

En consultant le dictionnaire des familles acadiennes de Stephen White, il a mis en scène une famille plausible de l’époque.

Certains personnages comme Melchior (ancêtre de l’auteur) et Élisabeth, mariée à un officier britannique, ont vraiment existé, tandis que d’autres sont sortis de son imagination, toujours en s’appuyant sur des faits historiques.

Il a choisi de ne pas donner de nom de famille afin que l’ensemble des Acadiens de la diaspora puisse imaginer que Marie et Jean sont leurs ancêtres.