La vie est belle avec Jacques Surette

Dans un heureux mélange de folk, de country, teinté parfois de blues et de rock, Jacques Surette raconte son coin de pays et sa culture, tout en livrant ses réflexions sur la vie en général. L’auteur-compositeur-interprète de 19 ans qui rêve avant tout de mener une vie simple et paisible tout en continuant d’oeuvrer en musique nous présente son premier album Marche, marche, marche, dont la réalisation est signée Lisa LeBlanc et Benoit Morier.

«Marche, marche, marche quoisque tout le monde cherche. Une p’tite miette d’amour pour le restant de nos jours…» chante l’artiste du sud-ouest de Nouvelle-Écosse qui exprime ses réflexions sur le monde qui l’entoure.

Ayant enflammé les réseaux sociaux avec certaines de ses chansons, celui qui ne passe plus inaperçu propose un album qui respecte l’essence de ses créations tout en leur insufflant diverses ambiances musicales, avec des sonorités parfois mêmes un peu rétro.

Marche, marche, marche rassemble dix titres; sept en français et deux en anglais. Si dans ses chansons françaises, l’artiste opte pour des ballades country-folk, en anglais, il se tourne davantage vers le blues, même le rock. L’énergie est différente, admet l’artiste à la voix au timbre distinctif étonnamment grave pour son jeune âge.

«Quand j’écris en anglais, il y a définitivement un autre esprit que lorsque j’écris en français.»

Chaque chanson raconte une histoire, tout en évoquant les beautés de la vie et l’importance d’apprécier chaque petit moment. Ayant grandi dans une famille musicale, l’auteur-compositeur-interprète de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, s’estime privilégié de vivre de sa musique.

Quand on lui demande de parler de ses rêves, il répond qu’il veut continuer en musique et s’acheter éventuellement une maison quelque part dans les Maritimes.

«Pour astheure, la musique, pour moi, c’est beaucoup plus lucratif que les autres emplois que j’ai faits dans ma vie. Je me cherche une maison pour m’ancrer. Je vais faire de la tournée et vivre la vie simple et la prendre lentement», a exprimé celui qui se présente sans prétention.

Tournée acoustique

L’expérience de la production de l’album a été magique, note le chanteur. L’enregistrement s’est déroulé en grande partie au studio MRC à Memramcook. Il s’est entouré de plusieurs musiciens, dont Mico Roy, Léandre Bourgeois (Hôtesses d’Hilaire), Maxime Gosselin et Christien Belliveau. Le guitariste de Memramcook l’accompagne tout au long de sa tournée de spectacles de lancement. Entamée mercredi à Petit-de-Grat en Nouvelle-Écosse, elle s’étend jusqu’au 21 juin.

«Christien Belliveau a été le co-ingénieur de son pour l’album et c’est extrêmement un bon musicien sur la scène. Ça va être acoustique à cause que la plupart de mes chansons se présentent bien avec deux guitares.»

Jacques Surette considère que Lisa LeBlanc, Benoit Morier et les musiciens ayant collaboré à l’album ont apporté beaucoup à l’ensemble de la production, notamment dans les orchestrations et les textures musicales.

«C’était la première fois que Lisa LeBlanc travaillait avec un jeune artiste, je trouve qu’elle a fait extrêmement une belle job. Elle comprend le point de vue d’un artiste. Ça se voit dans la production de l’album. Nous voulions trouver la bonne façon d’arranger l’album pour qu’il ne soit pas surproduit et respecter le style des tounes.»

À travers une sélection d’une trentaine de chansons, ils ont choisi les dix titres qui composent le disque. Le choix s’est fait par toute l’équipe de réalisation. La plupart des pièces sont récentes, dont certaines qui n’ont jamais été jouées en public comme L’aventure. Jacques Surette compose des chansons depuis l’âge de 14 ans. À l’école, il écrivait souvent des histoires et quand il a vu qu’il pouvait les mettre en musique, de nouvelles portes se sont ouvertes, relate-t-il.

Huit spectacles de lancement sont prévus à sa tournée dans les Maritimes, principalement en Nouvelle-Écosse. Il sera en spectacle au Centre culturel Aberdeen à Moncton le 20 juin à 19h. Par la suite, l’Acadien prendra la route vers le Québec où plusieurs concerts sont prévus cet été. Il sera ensuite de retour au Nouveau-Brunswick pour d’autres spectacles.