Prix Acadie-Québec: le Festival de musique baroque de Lamèque et Bécancour honorés

«Que serait Lamèque l’été sans son festival de musique baroque?», a lancé le président du conseil d’administration du festival, Jean-René Noël, en recevant le prix Acadie-Québec des mains de la présidente de la Société nationale de l’Acadie, Louise Imbeault.

Au fil des années, le Festival international de musique baroque de Lamèque a développé des liens privilégiés avec le milieu musical du Québec. La direction artistique est d’ailleurs assurée par le flûtiste québécois Vincent Lauzer.

«C’est un immense honneur de recevoir ce prix-là, une belle reconnaissance», a déclaré Jean-René Noël.

Selon lui, sans les musiciens du Québec, il serait très difficile de présenter un tel festival à Lamèque, même si l’événement accorde aussi une belle place aux artistes de l’Acadie et d’ailleurs. Chaque année, le festival accueille une quarantaine d’artistes, principalement du Québec. De plus, ils sont hébergés dans les familles de la région.

«La beauté de la chose c’est que la plupart sont accueillis chez nous, dans les familles. Je pense que ç’a permis de créer des liens au fil des années avec le Québec. Ça donne un cachet unique au festival. Il y a de belles histoires, des rencontres humaines et des amitiés qui durent depuis des années entre les gens de la communauté et des musiciens du festival qui reviennent d’une année à l’autre.»

Il y a 44 ans, ce festival voyait le jour d’après une idée un peu folle de son fondateur, Mathieu Duguay, qui a assisté à la cérémonie à Dieppe. Bien sûr, le festival a connu des hauts et des bas, mais il n’a jamais flanché, a fait remarquer Mme Imbeault.

Le plus vieux festival de musique baroque au Canada est devenu un rendez-vous incontournable à Lamèque. La programmation de ce festival contribue de manière certaine à faire connaître cette région et ainsi à mettre en lumière la culture acadienne dans l’est du pays.

Du côté du Québec, c’est la ville de Bécancour qui est reparti avec le prix Acadie-Québec. Cette municipalité du centre du Québec a été récompensée pour sa participation active et constante à la promotion et à la vitalité du fait acadien, principalement par son appui à la Société acadienne Port-Royal.

«Je suis très fier de recevoir ce prix au nom de mes 13 000 concitoyens. Je peux vous dire que le fait acadien est très présent dans notre ville», a affirmé le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

La présence acadienne à Bécancour remonte à 1857 alors que 300 familles acadiennes s’y étaient installées. Cette ville au-dessus de laquelle flotte le drapeau acadien tient chaque année le Festicadie qui célèbre la culture acadienne.

La cérémonie de remise du prix a eu lieu au Centre des arts et de la culture de Dieppe, lundi, à l’occasion d’une réception organisée pour souligner la fête nationale du Québec. Les lauréats ont reçu une sculpture qui symbolise les liens unissant l’Acadie et le Québec, conçue par l’artiste Lucie Bellemare.

Cet honneur récompense des organismes ou des personnalités de l’Acadie et du Québec pour leur contribution exceptionnelle au renforcement des liens entre les peuples québécois et acadiens. Il est remis annuellement par la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec, coprésidée par la Société nationale de l’Acadie et le Bureau du Québec dans les provinces atlantiques.