Une jeune humoriste prometteuse en spectacle au festival de Lamèque

À 27 ans, Maude Landry commence à se tailler une place importante dans la scène québécoise de l’humour. Le public de la Péninsule acadienne aura l’occasion de découvrir son humour original dimanche soir à l’occasion du 47e Festival provincial de la tourbe de Lamèque.

L’humoriste originaire du Québec a remporté en 2018 le prix de découverte de l’année au 20e Gala des Olivier. Elle fera la première partie de l’humoriste François Bellefeuille, qui présentera son spectacle Le plus fort au monde dimanche lors de la soirée d’humour du Festival provincial de la tourbe de Lamèque.

Maude Landry, qui a des racines acadiennes, a toujours aimé faire rire, mais son métier, elle a décidé de l’apprendre à la dure.

«J’ai commencé avec l’improvisation au secondaire et au cégep. Pendant que j’étais aux études, je faisais des shows en soirée dans les bars. Le plus je faisais des shows, plus je me faisais remarquer. Il faut ne juste jamais arrêter.»

Cette approche a permis à l’humoriste de mieux apprendre de ses erreurs et de parfaire ses blagues.

«Je me suis carrément pété la gueule à mes débuts. Des fois les gens n’aimaient pas ça et j’apprenais de mes erreurs. En fait, il ne faut pas avoir peur de l’échec quand on fait ce métier.»

«C’est dur sur l’orgueil. Quand ça n’allait pas bien dans un bar et je me faisais crier après de m’en aller, il n’y a pas d’école qui te dit comment t’en sortir.»

Maude Landry fait aussi partie d’une vague d’humoristes francophones qui s’inspirent grandement de stand-up américain avec des blagues classiques.

«Il y a quelque chose de très humble là-dedans, ce n’est pas très prétentieux. Avec les one-liners on n’en découvre pas beaucoup sur la personne sur scène. Il y a quelque chose que j’aime dans la rapidité des blagues sur scène. Je trouve que les Américains sont les meilleurs en humour. Ils ont probablement une dizaine d’années d’avance par rapport aux Québécois en humour. Ils sont inspirants.»

Au fil des années, Maude Landry s’est tranquillement taillé une place dans la scène d’humour au Québec et bientôt, en Acadie. Elle multiplie les collaborations avec des humoristes de renom, dont Marc Labrèche.

«J’ai été chanceuse d’être au bon endroit au bon moment. Les recherchistes de son émission, Info, sexe et mensonges, se rendaient aux soirées d’humour pour trouver des gens qui seraient de bons collaborateurs. Quand j’ai reçu l’appel, j’ai failli m’évanouir. C’était mon idole de jeunesse. C’est le king de l’humour. C’est un honneur de travailler avec lui.»

Des activités pour toute la famille

Le 47e Festival de la tourbe se déroule du 21 au 28 juillet. Encore une fois, les organisateurs ont misé sur une programmation familiale. Outre la populaire soirée d’humour, la Soirée country à l’aréna des îles de Lamèque figure parmi les autres faits saillants du festival. Le spectacle du 25 juillet met en vedette Annie Blanchard et Hillbilly Deluxe, un groupe hommage à Dwight Yoakam.

Le 27 juillet, la population est invitée à faire la fête lors du Party des tourbières à l’aréna des îles. Mélanie et son groupe, Les Convertibles, proposent un spectacle des plus grands succès musicaux des années 1970 à aujourd’hui. La deuxième partie de la soirée sera assurée par CCR Reborn, un hommage à CCR.

L’ensemble de la programmation est disponible sur Internet (www.festivaldelatourbe.com)