Roland Daigle, le Hergé acadien

Un récit d’aventure et d’intrigue militaire qui se passe à Richibucto, c’est le premier projet du bédéiste Roland Daigle. Sa première bande-dessinée, Alerte à Richibucto, est maintenant disponible en magasin.

Son héros grandit sur une modeste ferme dans la région de Richibouctou.

«Il rêve d’aller à l’aventure et à la guerre, mais il ne le peut pas parce que son père est malade et le laisse responsable de la ferme», dit l’auteur en entrevue.

Sans vendre le punch, Roland Daigle explique que l’aventure et la guerre viendront à Richibucto sans que le protagoniste n’ait besoin de se déplacer.

Le tout commence avec un écrasement d’avion, un événement qui s’est réellement produit dans la région en 1943.

L’auteur s’inspire de ses souvenirs d’enfance. Un jeune Roland Daigle s’interrogeait déjà au sujet du cylindre de moteur d’avion qui décorait la pelouse de son grand-père.

«Ça m’avait marqué et je m’en suis souvenu plus tard quand je voulais faire de la BD», résume l’auteur.

Afin de réaliser son rêve, il a mis de côté un poste de technicien audio à Radio-Canada pour partir étudier les maîtres de la BD en Belgique. À son retour, il oeuvre dans les graphismes à Radio-Canada, pour quitter son emploi à nouveau à la recherche d’aventure.

Tout au long de ce parcours, il garde en tête cette histoire de l’écrasement d’un avion à Richibucto.

Maintenant à la retraite, il décide de se lancer dans l’aventure.

«Je me suis inspiré de mon père. Il était un ancien combattant, il est allé en Hollande pendant la guerre. C’est certainement lui qui m’a inspiré le plus, il m’a raconté des histoires de guerre pendant toute ma jeunesse.»

Côté dessin, Roland Daigle a trouvé le bon chemin lors de son séjour en Belgique. Si la couverture du livre vous rappelle le capitaine Haddock – un personnage de l’univers de Tintin – , c’est un peu voulu.

«En Belgique, il y a l’école de Bruxelles et de Charleroi, et j’étais un disciple de l’école de Bruxelles, et il y avait là un style de Tintin, c’est de là que j’ai pris cela. C’était intentionnel», dit Roland Daigle.

Il raconte que les oeuvres d’Hergé ont marqué son enfance. Il se souvient d’avoir trouvé une édition originale d’Objectif lune dans les affaires de sa mère, qui était originaire de la Hollande.

«Je voulais faire une BD acadienne. Il y a déjà Acadieman, mais avant Acadieman, il y avait moi, et je me disais que j’allais être le Hergé acadien.»

Il a travaillé pendant environ trois ans sur l’illustration pour sa première oeuvre.

«Il y a des dessins que je refaisais des centaines de fois pour être certain que ça allait être bon. Ce n’est pas évident d’avoir un contrat de BD», explique Roland Daigle.

Son livre Alerte à Richibouctou, publié aux éditions Bouton d’or Acadie, a été lancé vendredi à Richibucto.