The Rocky Horror Show présenté au Théâtre Capitol cet automne

Le metteur en scène Marshall Button estime que la nouvelle comédie musicale The Rocky Horror Show qui sera à l’affiche du Théâtre Capitol, à Moncton, cet automne, rejoindra un tout nouveau public.

Pour sa prochaine saison, le Théâtre Capitol produira deux comédies musicales; une à l’automne et une seconde à l’hiver. Au cours des dernières années, les spectacles musicaux à grand déploiement produits à Moncton ont visé surtout la famille. On y a présenté The Sound of Music, Mary Poppins, Oliver ainsi que La Belle et la Bête.

Pour l’automne, la direction du théâtre a choisi de s’éloigner des thèmes familiaux et de l’enfance pour aller dans un projet qui sort un peu des normes et destiné à un public adulte. Cette pièce ne s’adresse pas aux enfants. Devant le succès et l’intérêt pour le théâtre musical dans la région, la direction de l’établissement a décidé de multiplier l’offre et de produire un second spectacle musical dans sa plus petite salle.

«Pour nous, c’est la possibilité d’utiliser notre deuxième espace, soit la Salle Empress. Il y a un deuxième aspect qui est d’offrir quelque chose pour un public moins habitué d’assister aux spectacles qu’on a présentés jusqu’à date étant donné que c’était des spectacles plus pour la famille tandis que The Rocky Horror Show c’est complètement un autre public», a déclaré Marshall Button.

Certains se souviendront peut-être du film réalisé en 1975 qui est une adaptation de la comédie musicale de Richard O’Brien. Créée en 1973, cette comédie musicale débridée, très rock and roll, raconte l’histoire de deux amoureux Brad et Janet qui veulent revoir leur ancien professeur de sciences avant de se marier. Ils partent en voiture et, à la suite de l’explosion mystérieuse d’un pneu de leur voiture, ils vont cogner à la porte d’un château où les habitants sont étranges.

Ils font la rencontre du docteur Frank-N-Furter, un travesti bisexuel venu de la planète Transexual de la galaxie Transylvania, créateur d’un homme parfait, plein de muscles, mais sans un gramme de cervelle et sachant à peine marcher, nommé Rocky. Un mélange d’humour, d’épouvante et de fantastique.

Marshall Button précise que le spectacle qui était à l’affiche du Festival de Stratford l’an dernier a été le plus populaire de toute l’histoire de l’événement. Ce genre de spectacle gagne en popularité, note le metteur en scène.

À ses débuts dans les années 1970, The Rocky Horror Show a été produit dans une petite salle de 80 places à Londres.

«Je pense que l’Empress est fait pour ce genre de spectacles parce que la ligne entre la scène et le public n’est pas fixe. C’est un spectacle qui nécessite beaucoup de participation du public.»

Les concepteurs du spectacle travaillent actuellement à la distribution qui réunira une douzaine de comédiens, chanteurs et danseurs professionnels. À cela s’ajoute, un groupe rock de cinq musiciens, sous la direction musicale de François Émond. La distribution sera annoncée dans environ deux semaines et les répétitions commenceront au début octobre. La salle Empress d’environ 135 sièges sera réaménagée pour les besoins de la comédie musicale. La salle deviendra en quelque sorte le décor du spectacle.

La première se tiendra le 31 octobre et 13 représentations sont prévues jusqu’au 10 novembre 2019. Les billets seront mis en vente à compter du début septembre.

Ce nouveau spectacle s’ajoute à la programmation du Théâtre Capitol qui produira aussi sa comédie musicale annuelle dans sa grande salle en février 2020. Le titre et les détails du spectacle seront dévoilés cet automne.