Bleu Jeans Bleu: un succès Perfecto

Dans son plus récent effort, le groupe Bleu Jeans Bleu y vont de nouvelles Phrases fromagées au Parfum de grill arrosés d’un Café corsé dont la trame de fond légèrement cha-cha pourrait animer Le king de la danse en ligne vêtu de son Coton ouaté. Que dire de plus? Perfecto!

Ils en ont mis du temps, les quatre gars de Bleu Jeans Bleu, depuis les six dernières années, à grappiller leur public une personne à la fois. Des ronds de sueur dans leurs habits de denim à cultiver leur art sur scène comme en studio. Car s’ils ne sont pas sur les planches, ils sont en perpétuels essais sonores et textuels pour aiguiser leur son ainsi que leur humour tellement bien ciselé que même des tounes comme Fifth wheel ou Motel motté, perles de leurs deux précédentes galettes, font sourire et laissent pantois à la fois.

Avec Perfecto, troisième et plus récent album lancé au début de l’année – et sur le dessus duquel les gars revêtent justement un perfecto pour la circonstance -, Bleu Jeans Bleu prouve sa maturité ainsi qu’une intelligence digne de ceux qui restent sous les projecteurs du show-business sans s’en écarter. Le disque a d’ailleurs reçu un accueil plus qu’enthousiaste des critiques dès sa sortie et pour la première fois depuis 2013, le groupe a dû refuser des invitations tellement son agenda déborde.

«On en rêvait de ce succès-là, il ne faut pas se le cacher, mais ça nous prend vraiment par surprise, relate le chanteur et leader principal du groupe, Mathieu Lafontaine. En même temps, c’est bien que notre notoriété se soit installée de façon graduelle avec nos deux précédents albums (Franchement wow, sorti en 2016, et Haute couture, dans lequel on retrouve notamment le succès J’te gâte all dressed, NDLR), parce que ça fait en sorte que nous la gérons plus facilement.»

On l’a dit, l’écriture des textes s’est étoffée avec Perfecto, tout en demeurant bon enfant et légèrement épicée. Le groupe a également délaissé les sonorités country pour aller vers des accords plus folk-rock, style des années 1990, avec l’ajout sur certaines pistes de cordes violonées ainsi que quelques riffs électro. Plus «grand public» selon certains médias, au bénéfice de Bleu Jeans Bleu qui a là un bon outil en main pour élargir sa base d’admirateurs.

«Il y a plusieurs signes comme quoi c’est effectivement ce qui est en train de se passer. Plusieurs personnes nous ont notamment dit qu’elles écoutaient notre dernier album d’un bout à l’autre plutôt que de sauter quelques chansons ou les écouter au hasard. C’est vraiment plaisant, parce qu’on cherche toujours à offrir un produit qui soit complet, plutôt que quelques bonnes chansons et quelques autres de remplissage», souligne Mathieu Lafontaine avec enthousiasme, ajoutant que les catégories d’âges des spectateurs sont également plus variées depuis les derniers mois.

C’est donc fort de cet élan que Bleu Jeans Bleu s’amène en spectacle au Festival acadien vendredi, en compagnie de Menoncle Jason et de Gab Paquet. Bien sûr, le quatuor présentera les pièces de Perfecto, mais Mathieu Lafontaine assure que lui et son groupe ont également fait «un choix judicieux» de quelques anciennes chansons qui ont fait leur renommée au fil du temps, bien que dans les médias sociaux, la popularité de celles-ci aient peu à voir avec leur plus récent extrait, Coton ouaté, mis en ligne sur YouTube en avril et qui frôle déjà le million de visionnement.

«C’est plus en quatre mois que J’te gâte all dressed en six ans! C’est tellement positif tout ce qu’on reçoit depuis la sortie de Perfecto que nous prenons tout ce qui passe avec joie, même si ça fait en sorte que nous avons un été hyper occupé», déclare Mathieu Lafontaine avec un sourire dans la voix.

Le spectacle de vendredi aura lieu à 21h, sous le chapiteau du Carrefour de la Mer de Caraquet.