Christianne Bélanger et Carl Philippe Gionet de retour Au bord de l’eau

Au bord de l’eau, l’horizon se dresse devant nous avec une impression d’infinitude. À peu de choses près, c’est un peu ce qu’éprouvent Christianne Bélanger et Carl Philippe Gionet depuis deux ans. Le duo trimballe avec lui des pièces musicales aussi variées qu’expressives, qui puisent leur essence dans cette matière universelle qui permet à tout être de vivre et, très souvent, de s’abreuver de beauté.

Après avoir connu un vif succès en l’église Saint-Joachim de Bertrand en novembre dernier, la mezzo-soprano Christianne Bélanger et le pianiste Carl Philippe Gionet rééditeront leur concert Au bord de l’eau ce soir, au même endroit, avec pour différence que cette fois-ci, la mer est bel et bien dégelée, note avec humour le musicien de la paire.

«Le public change de concert en concert et c’est toujours intéressant pour nous de le refaire à cause de ça. On se rend compte à quel point l’eau est un thème qui touche tout le monde et, dans une région comme la Péninsule acadienne, il est impossible de ne pas voir la mer peu importe où nous nous trouvons. Ça nous nourrit pour l’interprétation des pièces», exprime le pianiste-accompagnateur natif de Caraquet.

Schumann, Schubert, Fauré, Debussy: le programme en français et en allemand présenté ce soir dans le cadre du Festival acadien en collaboration avec Musique Saint-Joachim comportera quelques ajustements par rapport à novembre.

La quantité innombrable de musiques et de poèmes portant sur l’eau dans lesquels lui et sa complice ont puisé un grand nombre de pièces leur donne le loisir de s’amuser tout en faisant quelques permutations au gré des représentations.

«Ça garde notre répertoire vivant pour le concert, souligne Christianne Bélanger. Il y a plusieurs pièces qui sont vraiment ‘‘wow’’ et qui nous donnent toutes sortes de possibilités. Nous espérons garder ce concert-ci dans notre bagage pour encore au moins deux ans, voire davantage.»

Les deux compères seront chauffés à bloc, portés qu’ils sont par de nombreux engagements récents l’un et l’autre, tant en Europe qu’au Canada.

Christianne Bélanger a connu une saison 2018-2019 particulièrement faste à cet égard, elle qui s’est produite en récital à divers endroits en Europe et qui a tenu le rôle principal de Gertrude Stein dans l’opéra Twenty-Seven, en mars, à l’Opéra de Montréal.

«C’était un rôle costaud, que j’ai adoré faire! Les derniers mois ont vraiment été synonymes pour moi de découvertes. J’ai chanté de nouveaux répertoires différents et j’ai beaucoup aimé ça», confie la mezzo native de Grand-Sault, qui demeure désormais en Allemagne.

Le concert Au bord de l’eau sera présenté à 19h30 et est accessible gratuitement aux enfants ainsi qu’aux étudiants de tous âges.