La longue chevauchée des Frères à ch’val jusqu’en Acadie

Vingt ans après avoir sorti son dernier album, Prends ça cool, le groupe les Frères à ch’val fait un retour sur disque. Naviguant à travers une multitude de styles musicaux du folk au rock en passant par le reggae, le country, le blues et la pop, la formation qui a fait danser les foules, cet été, débarque à l’Oktoberfest des Acadiens à Bertrand avec son arsenal d’instruments.

La chanson Mon voisin, ça vous dit quelque chose? Figurant parmi les incontournables des Frères à ch’val, cette pièce, considérée comme un classique de la musique francophone, se retrouve sur leur compilation, Les plus meilleures chansons, parue en novembre 2018. La formation qui avait fait une pause en 2000 pour permettre à chacun des membres d’entreprendre des projets personnels a repris la route en 2014.

Très actif dans les années 1990, cette formation est reconnue pour son énergie, ses spectacles festifs et son regard critique et humoristique sur le monde qui l’entoure. Le groupe lancera un nouvel album de chansons originales, le 30 août, juste à temps pour son concert à l’Oktoberfest.

Le chanteur et guitariste Polo Bellemare qui signe la plupart des textes et des musiques sur l’album raconte que toutes les étoiles se sont alignées pour la création de ce nouvel opus.

«Il y a deux ans, ça s’est avéré que c’était le bon temps pour ça. Tout le monde a mis la main à la pâte. Vu qu’on roulait depuis quatre ou cinq ans et qu’on n’avait pas vraiment de nouveau matériel, on s’est dit qu’il serait temps d’avoir du nouveau matériel», a-t-il raconté.

Le tout a commencé avec la chanson Sous les étoiles sur une musique de Gilles Brisebois et un texte de Polo, leur donnant ainsi le souffle nécessaire pour entreprendre la création d’un album complet. Avec une sonorité un peu plus rock, l’album intitulé Ast’heure rassemble dix nouveaux titres. Au lieu d’aller fouiller dans leurs tiroirs pour des chansons, ils ont voulu repartir à neuf avec de nouvelles pièces bien ancrées dans la réalité d’aujourd’hui. C’est qu’en 20 ans, le monde a changé. Environnement, dépendance aux médias sociaux, omniprésence des écrans et relations humaines figurent parmi les sujets qu’ils abordent sur cet opus.

«La chanson Écran parle de ceux qui sont dépendants à l’internet et qui ne sortent pas de chez eux. Ça dit un peu qu’on perd le contact humain avec tout ça.»

Si Polo offre son point de vue sur la vie, il se garde bien de donner des leçons ou de faire la morale.

«C’est un regard critique et c’est mon point de vue, mais j’essaie de sortir ça pas d’une façon négative et de laisser les gens faire leur propre choix dans ce que j’écris et de trouver leur place là-dedans.»

Une vie qui change

Depuis 20 ans, la vie des musiciens a changé aussi. Devenu grand-père, Polo constate que ce sont maintenant les pères et leurs enfants qui viennent voir leur spectacle.

«Il y a quelques années, après un spectacle, il y a quelqu’un qui est venu me voir avec notre premier album que j’avais signé 22 ans auparavant et il m’a dit: mon fils a commencé à jouer de la guitare en écoutant ton album et j’aimerais que tu le signes pour lui maintenant.

Ça m’a fait vraiment un grand bonheur et un beau velours de voir que c’est intergénérationnel maintenant.»

La formation n’est pas venue au Nouveau-Brunswick depuis plus d’une vingtaine d’années. Ils revisiteront l’ensemble de leur répertoire, en plus d’offrir quelques nouvelles pièces de leur cru. Aujourd’hui, les Frères à ch’val c’est Polo Bellemare, Gilles Brisebois, François Lalonde et Denis Lavigne. Sur scène, Louis Mercier Beaulieu les accompagne à la mandoline et à la guitare. Le public ne sera pas dépaysé, assure le chanteur.

«On commence plutôt acoustique et country avec des chansons comme Mon 50 cennes, Paye moé et Essaye le donc puis on s’en vient un peu plus reggae pour tomber un peu plus pop et rock à la fin… On aime quand ça bouge pour vrai, quand ce sont des vrais instruments sur des vraies cordes. Je pense qu’on a une douzaine d’instruments différents qu’on joue en spectacle.»

Leur spectacle est présenté à l’Ocktoberfest des Acadiens le 30 août à compter de 20h. Les groupes Quiet Riot et Highway Stars seront aussi en spectacle lors de cette soirée. L’événement qui se déroule jusqu’au 31 août met en vedette notamment Marjo et Annie Blanchard.