Anita Landry remporte un Prix hommage national en théâtre

Lauréate du Prix hommage de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada, Anita Landry de Caraquet estime que cette distinction rejaillit sur l’ensemble des travailleurs culturels.

«Je suis extrêmement fière surtout pour les travailleurs culturels et qu’on reconnaisse le travail qui se fait en coulisses», a déclaré la directrice administrative et codirectrice générale du Théâtre populaire d’Acadie qui a reçu le Prix Marcus BMO assorti d’une bourse de reconnaissance de 10 000$.

C’est la première fois que cet honneur est décerné à une femme et à un travailleur culturel au lieu d’un artiste. L’hommage rendu à Mme Landry salue l’ensemble de son travail. Celle qui œuvre dans le milieu artistique depuis 35 ans considère qu’il s’agit d’une grande reconnaissance et d’un bel honneur.

«C’est une première fois pour une femme et la première fois pour un travailleur culturel, ça fait que ça me touche profondément», a confié celle qui se passionne pour son travail.

La récipiendaire a choisi Brigitte Gallant, directrice administrative de Satellite Théâtre, comme protégée. Anita Landry agira donc comme mentor auprès de la jeune directrice qui a obtenu une bourse de 3000$ pour l’accompagner dans son parcours.

«Brigitte a travaillé avec nous en 2018 et quand je l’ai rencontrée, je me suis vite aperçu qu’elle ne tenait rien pour acquis, qu’elle était curieuse, positive, qu’elle avait le sens de l’organisation et qu’elle avait envie d’apprendre. Ça va être un mentorat assez varié et qui va s’adapter aussi à ses besoins à elle.»

Anita Landry travaille au sein de l’équipe permanente du TPA depuis 22 ans. Elle est reconnue dans le milieu culturel pour ses qualités de gestionnaire et son intégrité.

«En fait, je pense que c’est comme un milieu naturel pour moi et je travaille avec du monde fantastique et une équipe exceptionnelle. C’est le fun de travailler avec des artistes et des projets qui changent chaque année. Il y a beaucoup de défis et les défis pour moi, c’est le financement. Mon autre défi est de pouvoir accéder aux demandes des artistes quand ils travaillent avec nous. J’essaie toujours de faire ça dans la plus grande transparence et dans le plus grand respect avec tout le monde.»

Les Acadiens en force

Trois autres Acadiens se sont illustrés lors de la remise des Prix d’excellence de la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone du Canada qui s’est déroulée à Ottawa en marge des Zones théâtrales. Le directeur artistique du TPA, Allain Roy, a reçu le Prix de l’École nationale de théâtre du Canada pour la formation artistique. Grâce à ce prix, assorti d’une bourse de 5000$, il réalisera un projet de perfectionnement professionnel en conception de lumière et de mise en scène afin de porter à la scène le recueil de poésie, Savèches à fragmentations, de Jonathan Roy.

Le Prix Viola Léger a été remis au comédien et humoriste Xavier Gould de Moncton qui a reçu une bourse de 5000$ pour créer la première pièce de théâtre Queer en Acadie intitulée Déportes-moi: le disco Queer Acadien. Il s’agit d’une création collective hybride qui impliquera la communauté LGBTQ2+.

L’écrivaine Céleste Godin a obtenu le Prix spécial Suzanne-Cyr également assorti d’une bourse de 5000$. Cette récompense lui permettra de suivre un stage au sein de l’une des trois compagnies membres de l’Association des théâtres francophones du Canada.