Société Royale du Canada: deux artistes acadiennes admises

La femme de théâtre et professeure Marcia Babineau et l’écrivaine France Daigle font leur entrée à la prestigieuse Société Royale du Canada (SRC). Pour ces deux artistes de la cohorte 2019, cette distinction revêt une grande importance puisque peu d’Acadiens et de francophones y ont été admis à ce jour.

On peut pratiquement compter sur les doigts d’une main le nombre de francophones du Nouveau-Brunswick membres de la Société Royale du Canada. Herménégilde Chiasson, Donald Savoie, Jean Morency et Antonine Maillet figurent parmi les quelques francophones à faire partie de ce club sélect qui reconnaît l’excellence dans les domaines scientifiques, des sciences humaines et sociales, des arts et des lettres.

Composée de trois académies et d’un collège, il s’agit du plus ancien organisme national bilingue regroupant au-delà de 2000 érudits, artistes et scientifiques canadiens remarquables élus par leurs pairs. L’organisme a été créé en 1882.

Pendant longtemps, cette société n’était réservée qu’aux hommes. La première femme élue à la Société a été la professeure Alice Wilson, qui a été reçue en 1938. Aujourd’hui, plus de 300 femmes sont membres de la Société.

Au cours des 25 dernières années, le pourcentage de femmes au sein de la SRC est passé de 5% à 28%. La directrice du théâtre l’Escaouette et professeure d’art dramatique à l’Université de Moncton, Marcia Babineau, se sent extrêmement fière d’avoir été choisie et de partager cet honneur aux côtés de sa collègue France Daigle.

«C’est un honneur parce qu’on reconnaît le travail accompli et ça souligne le travail qui est fait au cours des années et bien sûr, je suis honorée d’être aux côtés de ma collègue France Daigle qui vient d’être nommée. Pendant longtemps, il y avait très peu de francophones donc je suis très contente que tranquillement, il y ait des membres de la Francophonie.»

À l’origine, les premiers membres provenaient principalement du Québec et de l’Ontario. Depuis, la portée géographique de la Société s’est élargie et comprend désormais des universitaires et des artistes issus de toutes les régions du Canada. Les membres sont appelés parfois à donner des conférences dans leur domaine ou encore à participer à des forums liés à leur champ d’expertise.

D’après Raoul Boudreau de l’Université de Moncton, ces nominations sont importantes puisque la Société Royale du Canada est un organisme très sélectif qui n’accepte que les individus les plus performants dans leur domaine. Elles permettent aussi de rattraper le temps perdu pour les Acadiens qui en ont été éloignés pendant longtemps.

Comédienne et metteure en scène, Marcia Babineau dirige le théâtre l’Escaouette à Moncton depuis près d’un quart de siècle et enseigne au département d’art dramatique de l’Université de Moncton depuis plus de dix ans.

France Daigle figure parmi les écrivains acadiens les plus réputés et sa notoriété s’étend au-delà de l’Acadie. Native de Moncton, elle est l’auteure de plus d’une dizaine de romans, de pièces de théâtre, ainsi que d’une série de chroniques dans l’Acadie Nouvelle. Elle a remporté, entre autres, le Prix littéraire du Gouverneur général pour son roman Pour sûr.

Les nouveaux membres 2019 seront officiellement accueillis au sein de la SRC lors de l’événement Célébrons l’excellence et l’engagement qui se déroulera à Ottawa, en novembre.