Le duo Bourgeois Boudreau, une longue et belle histoire d’amitié

Ayant dans leurs bagages, une longue feuille de route bien garnie, Ronald Bourgeois et Danny Boudreau ont un plaisir fou à partager la scène. Les deux artistes offrent une première chanson originale qui célèbre leur parcours et qui témoigne de leur amitié tant sur le plan musical que dans la vie.

Amis depuis plus de 25 ans, Ronald Bourgeois et Danny Boudreau ont décidé d’unir leur talent sur la scène et dans la création. Après une tournée d’une dizaine de dates, le duo vient tout juste de lancer une première chanson Enfants du destin qui rend hommage à la génération Peace and Love.

«Ce n’est pas juste de regarder en arrière. Il y a cette idée-là qu’on laisse des traces. Il y a vraiment une énergie présente où les gens reprennent la parole et la rue pour défendre leurs idées. Je trouve que cette chanson est tellement appropriée aujourd’hui», a déclaré Ronald Bourgeois en rappelant les nombreuses manifestations dans le monde pour la paix, l’environnement et pour défendre ses droits.

Enfants du destin est en quelque sorte un chant de ralliement qui lie le passé au présent et qui propose d’agir afin d’améliorer la condition humaine.

C’est aussi une chanson qui célèbre le 25e anniversaire de la sortie de leurs premiers disques respectifs, Amène le vent et Sans détour, un demi-siècle de la Loi sur les langues officielles et le 50e anniversaire de Woodstock.

Leurs voix et leurs univers musicaux se marient à merveille dans cette chanson au style folk et country.

Les deux artistes se connaissent depuis 1994. Danny Boudreau avait fait les voix sur Amène le vent avec Solange Campagne. À cette époque, Ronald Bourgeois était aussi directeur de production pour l’émission Double Étoile et c’est sur ce plateau de télévision qu’il a eu l’occasion de connaître Danny Boudreau.

Pendant 25 ans, ils se sont croisés à plusieurs reprises tout en menant des carrières en parallèle. Ils rêvaient depuis longtemps de travailler ensemble, mais la vie en avait décidé autrement jusqu’à tout récemment.

«Déjà, il y a 25 ans, j’avais un respect énorme pour le talent de Danny. On se disait toujours: ‘‘Un de ces jours, il faut faire quelque chose ensemble.’’»

Le début de la création

Il y a deux ans, lorsque la série de variétés Pour l’amour du country a déménagé à Halifax, les deux artistes se sont retrouvés dans la capitale néo-écossaise pendant une bonne période de temps puisque Danny Boudreau est choriste sur cette émission. C’était l’occasion idéale de se lancer dans la composition. Ayant des influences musicales communes, l’écriture est venue naturellement.

«On s’est juste assis là, on a sorti les guitares et j’ai dit, que penses-tu de ça et il m’a aussi proposé des idées et en deux ou trois heures, nous avions déjà deux pièces d’écrites. Nous avons des points de repère musicaux qui se rejoignent», a raconté l’auteur-compositeur-interprète originaire de Cheticamp.

Danny Boudreau qui aime travailler avec les autres confie qu’il est quand même rare de trouver des paroliers avec qui ça clique. Le chanteur de Petit-Rocher qui a collaboré longtemps avec le regretté Roger Tabra adore composer à deux, surtout lorsqu’il y a une belle complicité qui s’installe entre les artistes.

C’est d’ailleurs le cas avec Jocelyne Baribeau, membre de son nouveau groupe Beauséjour, et de Ronald Bourgeois.

Les deux artistes d’expériences ont même commencé à écrire pour d’autres chanteurs. Ils ont signé une première chanson pour Claude Cormier des Îles-de-la-Madeleine.

Si au cours des prochains mois, le tandem projette de lancer une deuxième pièce, il reste qu’il n’envisage pas de produire d’album complet à court terme.

«On les prend chanson par chanson. Cette chanson rappelle un peu les grandes musiques de l’Ouest où la cavalerie arrive. La prochaine, Tu cours après le temps, va être dans un autre style musical. C’est plus une ballade.»

Sur la scène, ils racontent des histoires, des anecdotes tout en faisant le tour de leur répertoire avec quelques nouvelles pièces originales.

«Le but c’est de continuer d’avoir du plaisir à présenter nos chansons. Et je pense qu’on a beaucoup d’histoires à raconter aussi. Ça devient un petit peu comme un cercle d’auteurs à deux», a ajouté Ronald Bourgeois.