Seeking: quand la danse traditionnelle chinoise rencontre le ballet canadien

Une production en danse née de la collaboration entre la Chine et le Canada sera présentée à Moncton. Alliant danse traditionnelle et ballet, le Théâtre de danse et de chant de Wuxi, en Chine, sera de passage au Nouveau-Brunswick pour offrir son spectacle Seeking créé par le chorégraphe canadien Peter Quanz qui explore la rencontre des cultures.

Cette troupe de plus d’une trentaine de danseurs est accueillie par l’Association culturelle chinoise du Grand Moncton et le Ballet théâtre du Canada atlantique (BTAC).

Le président honoraire de l’association, Mingkun Gu, et le directeur artistique du BTAC, Igor Dobrovolskiy, soulignent l’ampleur de cette production grandiose incarnée par environ 33 interprètes. C’est la troisième fois que cette compagnie fait escale dans les Provinces atlantiques. Moncton est la seule ville où elle s’arrêtera au Nouveau-Brunswick.

«C’est une des compagnies de danse et de théâtre les plus célèbres en Chine. Ils font énormément de tournées internationales en Amérique du Nord, en Europe et dans d’autres pays», a déclaré Mingkun Gu.

Créée par Peter Quanz de Q Dance, cette œuvre raconte l’histoire d’une enfant chinoise adoptée par une famille canadienne. Le récit commence avec sa disparition pendant une tempête de pluie et de vent alors que ses parents sont en train de peindre dans un marché en Chine. Ils tenteront en vain de la retrouver.

Le bébé Sophie est alors envoyée dans un orphelinat où elle sera adoptée par un couple canadien qui l’amène au Canada où elle va grandir.

Pendant toutes ses années, ses parents chinois ne l’ont jamais oubliée. Ils vont même jusqu’à l’imaginer en réalisant des peintures de Sophie qui grandit. La jeune fille qui a été rebaptisée Crystal aime particulièrement la peinture et les arts chinois. Elle décide donc d’aller étudier au Shanghai Fine Arts Institute. Pendant son séjour, elle ira visiter la ville de Wuxi et ainsi la famille sera réunie à nouveau grâce à un pendentif que lui avait offert sa grand-mère.

Igor Dobrovolskiy estime que l’histoire de ce spectacle concorde avec l’expérience interculturelle qu’ils vont vivre avec la compagnie chinoise. Les danseurs de la troupe de la Chine offriront des ateliers de danse traditionnelle aux artistes de la région. De plus, il y aura une discussion avant le spectacle entre les deux directeurs artistiques et le chorégraphe Peter Quanz.

Le directeur artistique du BTAC se réjouit de ces échanges qui contribuent à ouvrir les horizons. La compagnie de Moncton qui rassemble des danseurs de plusieurs pays a créé une œuvre sur le thème de l’immigration et sur les façons de devenir une communauté plus inclusive.

«C’est une culture différente, un monde différent et un style de danse différent, mais nous sommes deux compagnies qui aiment le ballet narratif. L’idée est de ne pas faire juste de la danse pour faire de la danse, mais de raconter une histoire, d’apporter des émotions, des paroles, de la romance et de la tragédie dans un ballet. C’est comme un livre complet», a exprimé Igor Dobrovolskiy.

D’après la présidente et directrice générale du BTAC, Susan Chalmers-Gauvin, les deux compagnies souhaitent développer des échanges. «Ce genre de partenariat est une façon de montrer que notre organisation artistique se soucie de notre communauté et de toute sa diversité. Nous devons avoir l’occasion de voir des choses sur nos scènes qui représentent la communauté dans toute sa diversité. Pour nous, c’est vraiment important d’appuyer cela», a affirmé Mme Chalmers-Gauvin.

Le président de l’Association culturelle chinoise du Grand Moncton, Sean Song, considère que la venue de cette compagnie de renom contribuera à promouvoir la région du Grand Moncton et peut-être à attirer encore plus d’immigrants au pays. Son association compte 200 familles d’origines chinoises.

Le spectacle Seeking est présenté le 17 octobre au Théâtre Capitol à Moncton.