The Voice Kids France: Philippe LeBouthillier termine dans le Top 4

Philippe LeBouthillier a fait un tabac à The Voice Kids en France. L’adolescent de Pont-Landry a assuré, en finale. Même s’il n’a pu toucher à la consécration ultime, il a terminé dans le top-4.

En direct sur les ondes de TF1 et devant plus de 3 millions d’auditeurs, le jeune chanteur acadien a d’abord offert au public et aux juges la chanson L’envie d’aimer, de Daniel Levi, de la mégaproduction Les Dix commandements.

Notes hautes solides, ton juste et tout en confiance, le finaliste âgé de 15 ans a choisi une de ses oeuvres préférées, qui allie la pop avec le lyrique, en relevant son défi d’y mettre beaucoup d’émotion. Chose certaine, il n’a pas opté pour la facilité.

Quand le premier verdict du public a été dévoilé, Philippe a été nommé en troisième sur quatre qui allaient passer à l’étape décisive. Ses fans de Tracadie se sont mis à crier leur joie et se sont levés spontanément pour applaudir leur champion.

Philippe LeBouthillier à The Voice Kids France

Philippe a su s’attirer les éloges de son coach Soprano.

«On sait tous qu’il chante bien, mais je voulais qu’il mette de la sensibilité. Cette chanson a besoin d’une voix et c’est ce que Philippe nous a donnée. Merci, merci et merci», a-t-il commenté.

Juge invité, Laurent Pagny a souligné la générosité de l’Acadien.

«On sent qu’il aime ça, c’est un vrai plaisir de l’entendre. Il a une brillance dans le médium. Tu peux chanter de la pop, mais ça en prend aussi, du lyrique», a noté ce grand fan de lyrique.

Une finale toute en émotions, avec des moments exceptionnels offerts par ces jeunes talents qu’ont été Ali, Soan, Antonia, Manon, Talima, Philippe, Lilou et Mathié.

Ensuite, pour l’épreuve déterminante du top-4 (contre Soan, Manon et Mathié), il a pris part à un duo avec Soprano. La ballade Tu es mon autre, de Lara Fabian et la regrettée Mauranne, a su tirer une larme.

Son coach a noté son éthique de travail, sa classe et son respect pour les concurrents.

«C’est ça, un grand chanteur», a-t-il terminé.

Soan a finalement soulevé le trophée du grand gagnant.

Le coeur fébrile

Famille et partisans de Philippe se sont réunis dans une salle de Tracadie afin d’encourager, à distance, leur favori. Ils ont été plus d’une centaine à se croiser les doigts pour leur chouchou à la voix d’or.

Avant le début de l’émission, les discussions sont chaleureuses et chacun y va de son pronostic. Chacun signe avec plaisir une affiche où il est inscrit «Bravo Philippe!», en ajoutant un petit mot personnel de bons voeux.

Yolande Gionet, sa grand-mère, avait le coeur fébrile à quelques minutes du début de la finale. Peu importe le résultat, son petit-fils est un gagnant, affirme-t-elle.

«J’ai le coeur qui vibre pas mal, dit-elle avec un grand sourire. Je suis si fier de lui, il a travaillé tellement fort. Depuis qu’il est tout petit qu’il chante. J’ai encore un CD de lui quand il avait 4 ou 5 ans. Des fois, je lui demande s’il a le trac. Il me répond “Ben non, mimi”»

La grand-mère de Philippe LeBouthillier, Yolande Gionet, signe l’affiche de bons mots consacrée à son petit-fils. – Acadie Nouvelle: Réal Fradette

À la fin, elle a accepté le verdict avec sérénité.

«Il est un champion, il a bien chanté, il a bien fait. Je suis fier de lui. Il est capable.»

Son coach de chant, Gael Desroches, a reconnu le Philippe qu’elle côtoie depuis cinq ans.

«Je suis super fier de lui. Il a fait tout un cheminement, peu importe le résultat. Il a tout un avenir devant lui, il a tout ce qu’il faut pour réussir. Je suis aussi nerveuse que si c’était moi qui chantais», a-t-elle avoué.

Steve Hickey, l’organisateur de ce visionnement, s’est dit extrêmement touché.

«Il y a des gens ici que je connais pas, que j’ai jamais vu! C’est un événement rassembleur. J’ai suivi le parcours de Philippe depuis le début. J’aurais tellement voulu être en France avec mon neveu», argue-t-il en saluant la foule.