«L’immense talent de l’Acadie au cinéma» en lever de rideau au FICFA

Le 33e Festival international du cinéma francophone en Acadie a pris son envol, jeudi soir, sur les images de deux films acadiens. Une salle bondée et de l’émotion étaient au rendez-vous.

Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à la première d’un long métrage de fiction 100% acadien, la liste étant très courte à ce jour. Des centaines de festivaliers, dont plusieurs artisans du cinéma, ont assisté à la première du drame Pour mieux t’aimer de Denise Bouchard et Gilles Doiron.

«Ce soir, on célèbre l’immense talent de l’Acadie au cinéma. Une équipe qui a eu l’audace de tourner en plein hiver dans la Péninsule acadienne. C’est un film qui m’a ébloui par le scénario, le jeu des acteurs et les images», a déclaré la responsable de la programmation du FICFA, Dominique Léger.

Une bonne foule a assisté à la première du drame Pour mieux t’aimer au Théâtre Capitol. – Acadie Nouvelle: Sylvie Mousseau

En montant sur la scène du Capitol, Denise Bouchard et Gilles Doiron ont été accueillis par de vibrants applaudissements. Cette histoire troublante autour des secrets de famille qui voyage de Bucarest en Roumanie jusqu’à Maisonnette dans la Péninsule acadienne, imaginée par Denise Bouchard, a lancé ces neuf jours de cinéma francophone.

«Nous aimerions remercier de tout coeur tous les petits villages, mais surtout le Village historique acadien. On est probablement la première équipe de tournage à être resté dans un château au Village historique acadien», a souligné la coréalisatrice.

Bien applaudi par la foule, le court métrage C’est le rock que j’ai aimé! de Tracy et Angie Richard a donné le coup d’envoi à la soirée d’ouverture.

«C’est un honneur pour nous d’être ici ce soir pour présenter un film au FICFA», ont exprimé les deux réalisatrices.

Une bonne foule a assisté à la première du drame Pour mieux t’aimer au Théâtre Capitol. – Acadie Nouvelle: Sylvie Mousseau

D’ici au 22 novembre, plus de 90 films seront présentés au FICFA. Le Festival accueille plusieurs réalisateurs, producteurs et acteurs. Parmi ceux-ci, le cinéaste chevronné André Forcier qui présente son film Les fleurs oubliées, la réalisatrice de Réservoir, Kim S-Pierre, le réalisateur du documentaire Le fond de l’air, Simon Beaulieu, ainsi que plusieurs cinéastes acadiens, dont Phil Comeau, Julien Cadieux, Paul Émile d’Entremont et André Roy.