The Offspring et Sum 41 enflamment le Centre Avenir

Les groupes The Offspring et Sum 41, légendes du punk rock moderne, étaient de passage à Moncton pour leur tournée canadienne, devant près de 4200 personnes au Centre Avenir.

«Ces deux groupes, c’est toute ma jeunesse, raconte Thomas, un brin nostalgique. Je suis venu de Caraquet spécialement pour les voir, et je ne suis pas déçu. Le spectacle est au rendez-vous.»

Le groupe de rock alternatif anglais Dinosaur Pile-Up avait pour lourde tâche d’ouvrir le bal avant l’entrée en scène des deux géants, mission qu’ils ont réussi avec brio.

Les premières notes de The Hell Song de Sum 41 ont résonné dans l’amphithéâtre du Centre Avenir aux alentours de 20h. Le groupe, originaire d’Ajax en Ontario, a savamment fait monter la température du début à la fin, enchaînant tantôt titres accrocheurs et ballades plus pop, telles que We’re all to Blame ou Pieces. C’est face à une salle chauffée à blanc que les Canadiens ont finalement terminé leur set par leurs plus grands classiques, de Over my head à In Too Deep en passant par Fat Lip, avant de conclure en grande pompe avec Still Waiting.

Après un entracte assez long, les premières guitares saillantes d’Offspring ont résonné à partir de 21h30, devant la foule en liesse du Centre Avenir. Les Californiens ont débuté très fort, enchaînant sans répit leurs plus grands succès commerciaux, tels que Come out and play (Keep ‘Em Separated), Want You Bad, ou Original Prankster. Si les ‘kids’ d’hier ne sont plus si jeunes aujourd’hui, ils déploient encore une incroyable énergie en live, et le public le leur rend bien.

«Moncton, vous êtes incroyables, vraiment, je n’arrive pas à croire que nous ne soyons jamais venus au Nouveau-Brunswick auparavant! Il faut blâmer notre manager!», a plaisanté Kevin Wasserman, le guitariste du groupe, plus couramment surnommé Noodles.

Même son de cloche chez le chanteur et fondateur Dexter Holland, qui semblait lui aussi surpris par l’enthousiasme débordant de la foule.

«Vous êtes un public spécial, a-t-il lancé. On se croirait samedi soir, c’est impressionnant, quelle soirée!»

Les spectateurs auront dû attendre la fin du concert pour entendre les plus grands tubes de Smash et Americana, les deux albums phares d’Offspring. Après une belle interprétation piano-voix de Gone Away par Dexter Holland, le groupe a conclu avec ses trois plus grands succès, à savoir Pretty Fly (for a White Guy), Why Don’t You Get a Job, et The Kids Aren’t Allright.

Alors que les premières personnes commençaient à quitter les lieux, pensant le concert terminé, les Californiens sont revenus pour un rappel de trois chansons, le chanteur Dexter Holland s’étant vêtu d’un maillot des Wildcats pour l’occasion.

«Je crois que votre équipe se débrouille pas trop mal cette saison, non?», a-t-il lancé, amusé, à une foule surexcitée.

Après quelques lancers de ballons gonflables dans les airs, des distributions de médiators et de baguettes par le batteur et le guitariste, The Offspring a quitté la scène, après près d’une heure et demie de spectacle.

«Quel show!»; «le meilleur concert de ma vie», pouvait-on entendre de la part des spectateurs enchantés à l’issue de la prestation des Californiens.

Des millions de disques vendus

Formé en 1984, The Offspring est considéré par la presse spécialisée comme le renouveau de la musique punk au début des années 90.

Le groupe connaît une notoriété internationale grâce aux albums Smash et Americana, lancés respectivement en 1994 et 1998. Les deux albums se vendront à plus de 10 millions d’exemplaires chacun. Au total, The Offspring a vendu plus de 40 millions d’albums à travers le monde.

Citant fréquemment Offspring comme l’une de leurs influences principales, le groupe Sum 41 est lui formé en 1996 à Ajax, en Ontario, par le chanteur Deryck Whibley et le batteur Steve Jocz, qui a depuis quitté le groupe.

Propulsés au sommet par l’album All Killer, No Filler, paru en 2001, le groupe vend trois millions de copies de l’opus en une dizaine de mois. Érigés comme la relève du mouvement pop punk, les rockeurs publient plusieurs albums à succès par la suite. Ainsi, Does it Look Infected, et Chuck seront certifiés plusieurs fois platine dans de nombreux pays.

Moncton était le deuxième arrêt de la tournée canadienne de Sum 41 et The Offspring, qui se clôturera le 14 décembre à Kamlopps, en Colombie-Britannique.