GAMIQ 2019: Les Hôtesses d’Hilaire sacré groupe de l’année

Le groupe Les Hôtesses d’Hilaire est reparti du Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ) avec deux prix: artiste de l’année et album hors Québec pour son opéra rock Viens avec moi. Des récompenses qui font chaud au coeur, estime Serge Brideau qui a d’ailleurs animé cette soirée.

Les Hôtesses d’Hilaire ont vécu une fin de semaine musicale de rêve. Après avoir partagé la scène avec leur idole de jeunesse, le groupe rock francophone Groovy Aardvark qui célébrait ses 25 ans d’existence aux Foufounes électriques, à Montréal, le quintette acadien s’est retrouvé sur la scène du Café Campus pour le Gala alternatif de la musique indépendante du Québec. Vingt-cinq prix Lucien ont été remis dimanche soir.

Les Hôtesses d’Hilaire ont brillé lors du gala. Non seulement ils ont récolté deux prix, mais Serge Brideau a assuré l’animation du gala entouré de ses fidèles complices du groupe formant l’orchestre maison.

Ce long gala de quatre heures célèbre la musique indépendante tout en offrant une belle place à la musique émergente. Dans la catégorie de l’album hors Québec, il y avait d’autres artistes du Nouveau-Brunswick, dont Pierre Guitard et Simon Daniel. Serge Brideau est particulièrement fier d’avoir remporté des prix à ce gala qui ne mise pas nécessairement sur les ventes d’album. Il estime qu’il s’agit d’un bel honneur.

Le groupe a ajouté ainsi deux nouvelles récompenses à sa collection qui s’élève maintenant à 12 prix pour son opéra rock Viens avec moi.

«C’est beaucoup de tapes dans le dos et ça fait du bien. On ne fait pas de la musique pour des prix, mais quand on les reçoit, ça fait du bien.»

Pour une première animation de gala, le chanteur considère qu’il a eu droit à toute une expérience.

«Il y a autant de musique que de prix qui sont remis. J’ai adoré mon expérience. La foule était réceptive. C’était comme une grosse réunion de famille. C’est la dernière remise de prix de l’année et c’était comme notre party de Noël.»

Le chanteur Hubert Lenoir est venu rejoindre le groupe sur la scène pour le numéro de fermeture.

«Ça fait longtemps que je le connais. Il était venu nous voir à Québec, à 18 ans, dans le temps qu’il n’était pas connu et nous avons toujours gardé un bon contact avec lui.»

Si la musique connaît des soubresauts financiers, il reste que la créativité et la qualité sont au rendez-vous plus que jamais, note Serge Brideau.

«La chose la plus remarquable est de voir comment les jeunes femmes font du rock et de la musique indépendante. Il y avait beaucoup de filles hier. C’était tripant.»

Les Hôtesses d’Hilaire offriront une dernière représentation de leur opéra rock le 19 décembre au Grand Théâtre de Québec. Par la suite, ils seront au resto-bar Up’n Down à Tracadie, le 21 décembre, pour présenter leur traditionnel spectacle anti-Noël. La première partie sera assurée par Dave Puhacz. Le groupe donnera son dernier concert de l’année, le 28 décembre, au cabaret Pink Flamingos à Moncton à l’occasion de l’anniversaire du guitariste Mico Roy.