Un tableau de l’artiste Yvon Gallant est disparu

L’artiste Yvon Gallant de Moncton est à la recherche d’une peinture qui aurait été volée à sa résidence. Estimé à près de 2500$, son tableau intitulée Rue St-Adolphe s’est retrouvé sur un site de petites annonces sans qu’il le sache.

À sa grande surprise, le peintre a vu cette semaine un de ses tableaux à vendre sur le site Kijiji. Le vendeur demandait 4200$ pour la peinture en question qu’il a rebaptisée Les quatre saisons. C’est une amie qui a contacté le collectionneur et galeriste Daniel Chiasson qui représente l’artiste pour l’aviser de sa découverte.

En voyage avec Yvon Gallant à Fredericton, le collectionneur lui en a parlé. Après avoir consulté le site, l’artiste a reconnu sa peinture, mais il affirme qu’il n’a jamais mis cette œuvre à vendre sur ce site de petites annonces.

«J’ai eu comme un doute à savoir si j’avais donné ou vendu cette peinture à quelqu’un. Finalement, je me suis rendu compte que je n’ai jamais donné ou vendu cette oeuvre», a-t-il affirmé.

La peinture de grand format qui mesure environ 5 pieds sur 4 pieds se trouvait jusqu’à tout récemment dans son appartement près de son lit. Comme il n’y a aucune trace d’entrée par effraction, le peintre croit que le tableau a été dérobé par une connaissance qui lui rendait visite régulièrement. Sur le coup, il n’a pas constaté le vol, pensant peut-être que le tableau se trouvait dans son entrepôt ou à la galerie Art-Artiste où certaines de ses œuvres sont exposées en permanence.

L’artiste a tenté de contacter cette personne, dont il ne peut révéler l’identité, pour récupérer sa peinture, mais ses démarches se sont avérées infructueuses. Il a rencontré la GRC afin d’obtenir des conseils et faire une déclaration. Il a expliqué au policier qu’il pense que la peinture aurait été volée lors d’une sortie pour faire des courses, laissant son ami, le présumé voleur, seul dans la maison.

«La police m’a dit qu’il ne pouvait pas arrêter la personne en question parce qu’il n’y a pas suffisamment de preuves. Ils m’ont dit qu’ils allaient quand même faire des recherches.»

L’artiste veut avant tout récupérer sa peinture. Il n’a pas l’intention de poursuivre en justice le voleur. Cette peinture qu’il a réalisée lors d’une résidence de création à Baie-Saint-Paul au Québec est importante à ses yeux. La rue Saint-Adolphe est une avenue historique de cette ville de la région Charlevoix.

«J’ai descendu la rue d’un bout à l’autre et c’était tellement beau comme rue alors quand j’étais là, j’ai fait une peinture de la rue.»

C’est la première fois que l’artiste de Moncton se fait voler une peinture. Cela l’attriste, surtout qu’il considère que cette œuvre est assez bien réussie. Selon Daniel Chiasson, ce genre de vol est exceptionnel. C’est très malheureux et les chances de retrouver le tableau volé ne sont pas évidentes, note-t-il.

La peinture n’est plus à vendre sur le site Kijiji et elle demeure introuvable.