Rose-Marie Bernaquez veut transmettre sa passion pour le chant choral

La chef de choeur et professeure de chant Rose-Marie Bernaquez cherche à fonder de nouvelles chorales à Richibucto où elle a transformé l’ancien palais de justice en centre culturel, touristique et communautaire.

La directrice de la chorale Aux airs du cap de Cap-Pelé se passionne pour le chant choral depuis très longtemps. Celle qui dirige la chorale de Cap-Pelé depuis 2011 adore fonder de nouveaux choeurs.

«J’ai fait ça toute ma vie. C’est comme dans mon sang et j’aime partir des chorales à partir de rien. C’est comme une page blanche. Je peux créer quelque chose du début et faire ça à ma manière. C’est tout le temps intéressant les combinaisons de voix différentes.»

Selon celle-ci, il y a un besoin et de l’intérêt à Richibucto pour le chant choral. En 2020, elle envisage de créer une chorale d’enfants (une pour les 6 à 12 ans et une autre pour les plus grands de 12 à 18 ans). Elle souhaite aussi mettre sur pied une chorale d’adultes.

En vue de promouvoir cette passion pour les choeurs, la chorale Aux airs du cap présente des concerts en fin de semaine à la petite église de Haute-Aboujagane et à la galerie d’art de l’ancien palais de justice de Richibucto. Les 18 choristes proposent un menu varié composé de chants traditionnels de Noël et de chansons un peu moins connues, dont une série de pièces de Joseph Bovet. Ce sera une première pour la chorale à l’église de Haute Aboujagane.

D’après la chef de choeur, l’acoustique est formidable.

«C’est un petit choeur, mais ça sonne», a commenté Rose-Marie Bernaquez qui utilise une technique vocale particulière qui contribue à donner de l’ampleur aux voix.

En offrant un concert dans le nouveau centre culturel à Richibucto, la chef de choeur espère ainsi recruter des gens pour fonder une nouvelle chorale dans cette région.

Les concerts sont présentés à l’église de Haute-Aboujagane le samedi 14 décembre à 19h ainsi qu’à Richibucto le dimanche 15 décembre à 14h.