Le grand livre de la connaissance de Blake Morin

Passionné d’estampes, l’artiste Blake Morin propose de réinterpréter les images de l’encyclopédie canadienne The Book of Knowledge dans une nouvelle exposition de sérigraphies présentée à Moncton.

Exposée dans la galerie du deuxième étage du Centre culturel Aberdeen, The Book of Knowledge (Le livre de la connaissance) rassemble 20 sérigraphies sur panneaux de bois. Les images sont tirées des 20 volumes de cette encyclopédie canadienne, destinée aux enfants, qui date des années 1950.

Pour chaque oeuvre, Blake Morin a rassemblé des images d’un des volumes. En parcourant les ouvrages, il a sélectionné ces images pour ensuite les retirer de leur contexte, les retravailler et en faire de nouvelles compositions. Sans textes, les nouvelles compositions peuvent donc être interprétées de différentes façons. L’artiste a voulu laisser le spectateur forger sa propre interprétation des œuvres.

Aussi enseignant de technologie à l’école secondaire Harrison Trimble, à Moncton, Blake Morin, trouve intéressant de retirer les textes des images. Cela fait ainsi appel à l’imagination.

«L’information est enlevée donc il faut que les personnes se fassent leur propre histoire. Ça change selon le vécu des gens. Tout le monde trouve sa propre histoire.»

De la pratique du golf aux leçons de génétique en passant par Évangéline, la radioactivité, les coraux, la faune et la flore, cette série de sérigraphies explore une foule de sujets. Or, les thèmes scientifiques demeurent au coeur du travail de l’artiste autodidacte qui a fait des études en biologie.

«Pour chaque œuvre, ce sont des images qui se trouvent dans un volume. J’ai fait un genre de «scan» que j’ai manipulé sur l’ordinateur selon la grandeur que je voulais. Après ça, je les ai mises dans différents scénarios pour en faire des sérigraphies.»

Il a également incorporé de la couleur en optant pour des teintes vibrantes. Cet intérêt pour les illustrations lui vient, entre autres, de ses études en biologie où les dessins sont particulièrement importants pour mieux comprendre la matière.

Le travail de Blake Morin est souvent caractérisé par des images simples et soignées ainsi que des couleurs vives. L’artiste de Moncton a commencé sa pratique artistique par la photographie pour ensuite s’adonner à l’estampe. Il est membre de l’Atelier Imago à Moncton depuis sept ans. L’artiste qui a présenté quelques expositions de groupe en est à sa troisième exposition solo.

The Book of Knowledge constitue sa plus grande exposition à ce jour. Elle est présentée jusqu’au 22 janvier.