Le Grenier musique lance une nouvelle version de l’application musicale ATIC

L’agence d’artistes et label de Moncton au Nouveau-Brunswick, Le Grenier musique, lance aujourd’hui une version revue et augmentée d’ATIC, une application pour téléphones et tablettes. La mission d’ATIC est de faire connaître les artistes acadiens et/ou francophones en musique, originaires ou vivant dans les Provinces atlantiques, en jouant un rôle de guichet unique d’information sur leurs disques.

ATIC est un répertoire qui permet de se rendre directement sur une page d’artiste, avec un lien vers l’achat de leurs albums, habituellement chez Distribution Plages, ou encore vers iTunes, Bandcamp, Spotify, Deezer ou autres plateformes numériques, ainsi que sur leur canal YouTube. Le contenu de l’appli est également disponible sur le site web https://atic-musique.com.

Une première version de l’application avait été lancée il y a quelques années. Depuis, des changements ont été apportés au design, à la conception et aux fonctionnalités afin d’en faciliter l’utilisation. Récemment mise à jour, ATIC contient maintenant une fiche d’information comprenant une discographie complète pour environ 150 artistes acadiens des Provinces Atlantiques.

Pourquoi une application mobile?

Carol Doucet, propriétaire de l’agence Le Grenier musique, cherchait un moyen de faire connaitre encore davantage les artistes acadiens en utilisant les technologies de l’heure. C’est grâce d’abord à une aide financière de Musicaction Canada, dans le cadre de son programme de développement des marchés numériques, qu’ATIC a pu voir le jour. Le programme de Développement de l’industrie de la musique de la Province du Nouveau-Brunswick a aussi été un partenaire à la conception du projet il y a trois ans.

«Au départ, je me suis associée à une jeune compagnie acadienne, App Frogs, spécialisée dans les applications pour téléphones et tablettes. Mais malheureusement, cette entreprise a fermé ses portes et je me suis retrouvé sans partenaires technologiques. Après plus d’un an de recherche infructueuse, j’ai finalement convaincu Vox Interactif, de Dieppe, de m’appuyer dans ce projet», explique-t-elle.

Avec Vox Interactif, Le Grenier musique a continué de perfectionner l’application qui voit le jour cette semaine. Cette dernière phase du projet a également été financée par le programme de Développement des marchés numériques de Musicaction Canada et par Le Grenier musique.

Comme l’explique Carol Doucet, l’objectif premier de l’application est d’augmenter considérablement la visibilité des artistes acadiens en musique. Parmi les autres résultats visés, notons l’augmentation des vente de disques, de billets de spectacles et plus de demandes de spectacles par les diffuseurs. Enfin, l’appli devrait servir à augmenter la visibilité en ligne des artistes et la hausse du nombre d’abonnés sur leurs réseaux sociaux.

«Concrètement, pour le public, l’application lui permet non seulement de pouvoir obtenir rapidement l’information recherchée, mais aussi d’être directement dans l’action, soit en se procurant des disques ou des chansons. ATIC est également être un outil pédagogique au service des enseignant.e.s qui souhaitent présenter les artistes à leurs élèves. Et finalement, il est un outil intéressant pour les animateurs et animatrices de radio», explique Carol Doucet.

Pour télécharger ATIC, il faut se rendre sur le App Store des produits Apple ou le Play Store des produits Androïde. C’est gratuit. On peut aussi télécharger l’appli directement à partir du site web https://atic-musique.com. On peut naviguer la plateforme de deux façons: soit sous l’onglet «Artistes», lesquels sont répertoriés en ordre alphabétique, ou sous l’onglet «Albums» où les disques sont répertoriés en ordre chronologique de sortie.

Chaque fiche contient la photo de l’artiste ou du groupe, une photo de la pochette de chacun de ses disques, un lien pour l’achat physique des disques, des liens vers son site web et ses médias sociaux et des liens vers les plateformes numériques d’achat ou d’écoute en ligne (Apple Music, Spotify, Deezer, Google Play, Bandcamp, etc.)

«Nous avons rentré le plus de données possible sur l’application au cours des derniers mois, mais nous sommes conscients qu’il y aura des mises à jour à faire ou des choses à modifier. Des formulaires de demande d’ajouts d’artistes ou de corrections dans les fiches sont disponibles à même l’application ou le site web», conclut Carol Doucet en ajoutant que l’appli sur Androïde semble complètement fonctionnelle alors que celle sur les iPhone comporte quelques soucis qui selon bientôt réglés, notamment au niveau de l’outil de recherche et de la fonctionnalité de certains liens externes.