Moncton: une nouvelle galerie d’art pour les artistes des Maritimes

Le milieu des arts visuels à Moncton peut compter maintenant sur une nouvelle galerie d’art qui s’ajoute aux quelques établissements déjà existants. The Acorn Studio se propose d’exposer des œuvres d’artistes de différentes régions des Provinces maritimes.

Originaire de Shippagan, Mathieu Hébert a toujours eu une passion pour les arts. Même si la ville commence à avoir de plus en plus de lieux d’expositions, il y a encore un manque de galeries d’art compte tenu du grand nombre d’artistes qui oeuvrent dans les Maritimes, estime celui qui habite Moncton depuis sept ans.

C’est pour cette raison qu’il a eu envie d’ouvrir son studio et aussi parce qu’une amie artiste Ji Hyang Ru l’a encouragé fortement, a raconté l’aquarelliste et entrepreneur de 24 ans.

À peine avait-il annoncé l’ouverture de sa galerie que des créateurs de partout au Nouveau-Brunswick l’ont contacté pour exposer leurs œuvres dans son studio. La petite galerie, située sur la rue Mountain, rassemble au moins 300 peintures et pièces d’art créées par 46 artistes, principalement de la région de Moncton. Éventuellement, le galeriste veut aller chercher des créateurs de partout dans les Provinces maritimes.

Dans cette galerie-boutique, on retrouve des peintures, des photographies, des sculptures, des dessins, des bijoux, des reproductions, des cartes et des objets de toutes sortes faits à la main. Le jeune galeriste offre une grande variété de styles pour à peu près tous les budgets.

Contrairement aux autres galeries commerciales de Moncton et de Dieppe qui s’engagent à long terme avec un certain nombre d’artistes, Mathieu Hébert a opté pour la variété en alternant la sélection des artistes, afin de répondre à la grande demande.

«Il va toujours y avoir quelque chose de nouveau qui va entrer chaque mois. Il y a beaucoup d’artistes ici qui n’ont jamais été exposés dans une galerie. J’essaie de leur donner l’occasion d’être exposés, d’être plus connus du public et de vendre leurs œuvres.»

Des œuvres de Sylvie Mazerolle, Shannon Beers, Thomas Vienneau, Patrick Hardy, Susan Jardine, Michel Thériault et Ji Hyang Ru figurent parmi les pièces de la sélection actuellement en montre.

Explorer le marché de l’art

Michel Thériault qui a déjà eu l’expérience d’une galerie d’art souligne que la tâche de galeriste n’est pas de tout repos dans la région de Moncton.

«Premièrement, il faut que les gens sachent qu’il y a une galerie et qu’ils prennent la peine de faire un tour. Moncton n’est pas un gros marché d’oeuvres d’art local. Il y a beaucoup d’artistes, mais pas assez d’acheteurs.»

Il se réjouit de voir arriver de nouveaux galeristes dans la région. Au moins trois nouvelles galeries ont ouvert leurs portes à Moncton et Dieppe au cours des dernières années.

«Je vois l’ouverture de nouvelles galeries dans la région comme positif parce qu’il n’y avait pratiquement rien avant, puis là tout d’un coup, il y en a quelques-unes. Je pense que ça offre des possibilités aux artistes de se présenter. Les autres galeries s’engagent à long terme avec leurs artistes et cela n’offre pas nécessairement de place à d’autres tandis que lui (Mathieu Hébert) veut alterner», a partagé Michel Thériault.

Même s’il n’a pas encore vendu de tableaux dans cette galerie, il estime qu’il vaut mieux les exposer que de les laisser dans son salon.

«Quand j’expose quelque part, ça me permet d’en vendre un peu plus que si je ne suis nulle part.»

L’ouverture officielle se tient en fin de semaine et la galerie est ouverte depuis un peu plus d’un mois. Mathieu Hébert confie qu’il est encore à l’étape d’explorer le marché. Il a déjà vendu des œuvres surtout en décembre.

«Les goûts sont très variés, mais parce qu’on est dans les Maritimes, n’importe quoi sur l’océan a tendance à aller chercher les gens.»

Comme pour toute entreprise, le mois de janvier est plutôt au ralenti. Pour l’instant, il est le seul employé de sa galerie et il a conservé son emploi de nuit dans le milieu hospitalier.

Afin de diversifier ses revenus, il entend offrir éventuellement des cours d’art et louer l’espace à d’autres artistes.

Durant l’hiver, la galerie est ouverte du vendredi au dimanche, de 10h à 15h.

Lors de l’ouverture officielle, les 18 et 19 janvier, de 10h à 18h, plusieurs artistes-exposants seront à la galerie pour présenter leur travail.