Après les murales, le Festival Inspire se lance dans le chant choral

Après deux années d’existence, le Festival Flash ne reviendra pas cet hiver à Moncton, mais les organisateurs de l’événement lancent un tout nouveau projet de chant choral, Chantons Moncton Sings! qui se tiendra une fois par mois.

Ce nouvel événement est organisé par le Festival d’art urbain Inspire qui était aussi responsable du Festival Flash, dont la programmation proposait un mélange de projections visuelles extérieures, de spectacles et de diverses prestations reliées à la saison hivernale.

«On ne fait pas le Flash pour différentes raisons. C’était difficile pour nous de trouver l’argent pour faire deux festivals par année», a déclaré la directrice du Festival Inspire, Lisa Griffin.

Or celle-ci n’écarte pas l’idée de tenir à nouveau un festival durant l’hiver dans le futur, mais rien n’est encore décidé.

Chantons Moncton Sings! ne vient pas remplacer le Festival Flash, précise la directrice. C’est une façon pour le Festival Inspire d’être présent dans la ville pendant toute l’année.

Cette activité de chant choral s’inspire de deux événements semblables Choir! Choir! Choir! à Toronto et The Big Sing à Halifax. Lisa Griffin estime que ce type d’activité est trop amusant pour ne pas exister à Moncton. Elle a participé à The Big Sing à Halifax.

«Le bar était plein à craquer et tout le monde chantait ses parties de la chanson comme un grand choeur.»

Le dernier-né du Festival Inspire rassemble chant, plaisir et sortie entre amis. Chaque mois, une nouvelle chanson sera à l’honneur. Les gens qui se rassemblent dans un bar interprète cette chanson tous ensemble sous la direction d’un chef de choeur. À l’entrée, le public recevra les paroles de la chanson populaire sélectionnée.

Le premier rendez-vous, Chantons Moncton Sings! aura lieu à la brasserie The Furnace Room sur la ruelle Robinson, le mardi 25 février. La chanson choisie est Take on me du groupe norvégien A-HA et la chorale sera dirigée par le chef d’orchestre James Snelgrove, un spécialiste de la musique dans le district scolaire anglophone Est.

«On fait un lancement pilote. C’est un test pour avoir une idée de l’endroit, de l’intérêt et du déroulement de l’événement en général», a ajouté Lisa Griffin.

Elle compte tenir l’activité tous les mois. Les organisateurs sont à la recherche de chefs de choeur afin de former un groupe pour diriger l’activité chaque mois.