Dans les coulisses du Magicien d’Oz

Le Théâtre Capitol à Moncton fourmille d’activités à moins de deux semaines de la première de sa nouvelle production musicale The Wizard of Oz. Comédiens, techniciens et concepteurs sont à pied d’oeuvre afin de donner vie à ce spectacle d’envergure rempli de magie.

Les répétitions avec l’ensemble des interprètes vont bon train.

Pendant que le scénographe Marc Lamontagne et son équipe construisent les décors sur la grande scène, les comédiens répètent le spectacle à la Salle Empress au deuxième étage du théâtre. Le tout se déroule dans une ambiance conviviale et tout le monde travaille très fort afin d’être prêt pour la première le 22 février, assure le metteur en scène Marshall Button.

Véronique Hébert qui incarne les personnages de Aunt Em et Glinda estime que le travail avance bien. Ils ont déjà réussi à faire un enchaînement complet. L’artiste de Dieppe qui était de la distribution notamment des spectacles Mary Poppins et The Rocky Horror Show en est à sa 4e production avec le Théâtre Capitol.

«Pour moi, c’est super important que ce soit ici parce que ça veut dire que je peux vivre au Nouveau-Brunswick et faire ce que j’aime. Je n’ai pas besoin de voyager à Montréal ou Toronto pour jouer dans des comédies musicales de ce calibre», a exprimé la chanteuse et actrice.

Pour jouer ses personnages, elle s’est basée beaucoup sur le film. D’ailleurs, la version créée par Marshall Button repose essentiellement sur le film.

«Plusieurs répliques dans notre texte sont les mêmes que dans le film ainsi que les chansons qui sont bien connues. Je pense que des milliers de chanteurs ont interprété Over the Rainbows (chantée originalement par Judy Garland). Pour moi, le défi a été de choisir le bon monde pour faire le travail.»

Marshall Button est particulièrement fier de sa distribution qu’il qualifie de formidable. Emma Rudy qui avait joué Belle dans La Belle et la Bête est de retour pour incarner la jeune Dorothy. Trente-six acteurs, chanteurs, le plus jeune ayant 10 ans, ainsi que 20 musiciens de l’ensemble Tutta Musica, dirigés par Antonio Delgado, se partageront la scène. La distribution comprend des comédiens anglophones et francophones, dont certains en début de carrière comme Émilien Cormier et Alex Marcoux.

Tous les comédiens sont arrivés en étant prêts, a souligné le metteur en scène. Les répétitions avec l’orchestre débutent samedi. Pour cette nouvelle production, les musiciens seront installés sur deux niveaux de plancher dans le fond de la scène, au lieu d’être dans la fosse.

«On ne verra que leurs silhouettes. L’orchestre représente le lieu magique d’Oz.»

Cette année, le metteur en scène ajoute un nouvel effet visuel avec le plancher lumineux LED qui sera monté sur des rampes.

«Chaque année, on essaie quelque chose de nouveau et de flyé. Cette année, c’est le plancher lumineux LED. L’autre défi, c’était comment on peut monter le plancher et c’est pour ça qu’on a construit les rampes inclinées. On verra si ça marchera bien ou non», souligne Marshall Button avec le sourire.

Blair Lawrence incarne Le magicien et le professeur Marvel. Il en est à sa cinquième production avec le Théâtre Capitol. Étant donné que le film est très connu, la pression est d’autant plus forte pour que le spectacle soit à la hauteur de l’oeuvre cinématographique.

«En même temps, je crois qu’il est important de donner aux spectateurs quelque chose d’un peu différent», a commenté Blair Lawrence.

Pour interpréter son personnage, l’ex-enseignant et comédien s’est imaginé un peu ce que le Magicien aurait pu être dans sa jeunesse, l’aidant ainsi à lui forger une personnalité qui lui est propre.

Mélanie LeBlanc, la méchante sorcière

Mélanie LeBlanc est une habituée des comédies musicales du Théâtre Capitol. Celle qui avait joué le rôle de Mary Poppins interprète cette fois-ci The Wicked Witch of the West. Se retrouver dans la peau d’une méchante sorcière n’est pas arrivé souvent à cette comédienne de la région de Moncton.

«Je m’amuse beaucoup à jouer la méchante, à parler fort et à briser le fun de tout le monde. Ça se passe bien. J’ai quand même beaucoup de choses à manipuler comme mon balai et je me promène à bicyclette avec le chien.»

Parmi les vedettes de cette histoire, il y a bien sûr le chien Toto qui sera joué par Sophie the dog. Comme le début de la pièce se passe dans le monde réel pour ensuite se transporter dans un pays imaginaire, les comédiens ont presque tous à jouer au moins deux rôles différents.

«Les personnages changent beaucoup et ils deviennent différents pendant leur séjour à Oz. Ça fait beaucoup de rôles différents pour le tout le monde et c’est sûr que de travailler avec un vrai chien, ça ajoute un autre défi», a commenté Véronique Hébert.

Le spectacle The Wizard of Oz qui est présenté dans sa version originale anglaise est à l’affiche du Théâtre Capitol du 22 février au 1er mars. Une matinée scolaire est également prévue à l’horaire. Plus de 4500 billets ont déjà été vendus pour les dix représentations.