À la Valdrague 3: famille, amour et grands projets

Dans la troisième saison de la comédie télévisée acadienne À la Valdrague, Rita (Patricia Léger) tentera par tous les moyens de faire connaître Saint-Prospère afin d’assurer le succès de son gîte.

Si à l’écran, Lomer (Marcel-Romain Thériault) et Rita (Patricia Léger) sont toujours à couteaux tirés, dans la vie, la situation est tout autre. Marcel Romain Thériault a collaboré à l’écriture de six des huit épisodes de la nouvelle saison avec Patricia Léger, scénariste de l’émission.

«On écrivait ensemble Marcel Romain Thériault et moi. Comme nous sommes deux comédiens dans la série, il y a des fois qu’on se levait et on jouait la scène», a raconté Patricia Léger.

Dans ce troisième chapitre des aventures de la petite localité de Saint-Prospère, Rita a décidé de mettre le village sur la «map». De plus en plus déterminée dans son rôle d’entrepreneure, elle va essayer plusieurs projets afin d’arriver à ses fins et ainsi attirer des touristes à son gîte.

«C’est sa quête de la saison. Comme son entreprise est touristique, il faut que les gens viennent, mais elle trouve qu’elle n’y a pas assez de choses dans la région pour faire venir le monde.»

Rita se rendra donc à un congrès régional avec l’agente culturelle Gilberte, surnommée Madame Acadie (Claire Normand), pour représenter son village, mais les choses ne se dérouleront pas comme prévu.

Exposition de voitures anciennes, source d’eau miraculeuse figurent parmi ses tentatives pour attirer le monde à Saint-Prospère.

Toujours aussi sympathiques et attachants, les huit personnages principaux de cette comédie vivront plusieurs aventures.

De nouveaux visages feront aussi leur apparition, comme Anika Lirette dans la peau d’une écolo, André Roy dans un rôle d’un propriétaire d’une entreprise de voitures de collection et Ludger Beaulieu qui joue un collectionneur de voitures anciennes. Il y a des personnages acadiens et d’autres qui viennent d’ailleurs. Plus de 25 acteurs jouent dans cette nouvelle saison.

La famille

Les thèmes de la famille et des relations amoureuses marquent aussi cette saison. Dans le premier épisode, Rita a une liaison naissante avec Thomas (Luc LeBlanc) qui lui révélera un événement surprenant de son passé. Rita s’immiscera dans la vie de son entourage, dont celle de Yolande (Marie-Jo Thério) et Edmour (Marc Lamontagne) afin d’éviter une rupture. Gilberte connaîtra des difficultés avec son mari, un ingénieur qui travaille à l’étranger (Tony Murray) et père de Terri (Bianca Richard).

La sœur de Ferraille (Raphaël Butler) et cousine de Rita (Sonya Doucet), ainsi que les parents de Zoël interprétés par Alexis Martin et Sylvie Moreau seront aussi en visite à Saint-Prospère. Ces visites feront ressurgir des histoires du passé.

Dans quelques épisodes, le public fera la connaissance d’un psychologue à la pratique un peu douteuse: Adrien, incarné par Paul Ahmarani. Ce dernier prétend pouvoir aider Lomer à vaincre son anxiété.

Au fil des trois saisons, les personnages ont été approfondis et la personnalité de chacun a été ajustée un peu en fonction de la distribution, souligne la coscénariste. Pour ce troisième volet, ils auront chacun leur moment important.

«Cette année, je pense que c’est bien distribué parce que chaque personnage a quelque chose de spécial qui lui arrive.»

L’inspiration

L’auteure raconte qu’elle s’inspire parfois de sa vie personnelle, d’un lieu ou simplement d’un objet pour écrire le scénario. Certains moments du premier épisode sont d’ailleurs inspirés d’une histoire qu’elle a vécue il y a longtemps. Encore une fois, les paysages de la Vallée de Memramcook sont mis en valeur puisque plusieurs scènes ont été tournées à l’extérieur.

Pour créer son personnage, Patricia Léger confie qu’elle s’est inspirée un peu de son père et de sa grand-mère qui étaient tous les deux des entrepreneurs.

Si l’on se fie aux premières images de la nouvelle saison, on peut s’attendre à plusieurs situations inattendues, à de l’humour, mais aussi à des scènes touchantes. La convivialité est au rendez-vous.

Patricia Léger a entamé l’écriture de la 4e saison qui sera déposée au Fonds des médias du Canada afin d’obtenir du financement pour aller en production.

L’émission est accompagnée aussi d’un site web qui propose un contenu interactif, dont une carte de Saint-Prospère qui invite les gens à explorer le village avec leur personnage préféré. Le site comprend, entre autres, des jeux, des capsules sur les personnages et un vidéo sur les coulisses du tournage, ainsi qu’un documentaire en sept tableaux, Confidences d’une Acadie charmante, de Zoël Bourgeois, interprété par Gabriel Robichaud.

Tournée principalement dans la Vallée de Memramcook, réalisée par Joël A. Robichaud et produite par Mozus Productions, la comédie À la Valdrague sera disponible sur Tou.tv extra à partir du 5 mars. La série sera présentée en rafales sur ARTV du 12 au 19 mars, ainsi que sur les ondes de Radio-Canada à compter du 4 avril.