COVID-19: le Festival Frye 2020 annulé

Le grand rassemblement littéraire du printemps dans le Grand Moncton n’aura pas lieu. La direction du Festival Frye a annoncé qu’elle annulait son 21e rendez-vous qui devait se tenir du 17 au 26 avril.

La directrice générale du festival, Émilie Turmel, confie qu’il s’agit d’une décision crève-coeur, mais compte tenu de la situation entourant le coronavirus, c’est la meilleure avenue à prendre. La priorité est d’aplanir la courbe épidémique pour préserver la santé de la population. Le festival devait accueillir une quarantaine d’auteurs, dont une trentaine de l’extérieur. Si la direction a annoncé l’annulation à un mois de la tenue du festival, c’est que l’organisation d’un tel événement littéraire exige beaucoup de préparation. Ils avaient déjà reçu quelques annulations d’auteurs.

«On voulait éviter tout risque. La décision devait être prise maintenant parce que la plupart des gens viennent de l’extérieur. C’est plus difficile à reporter ou à annuler qu’un événement local. Il y a énormément de logistique», a déclaré Émilie Turmel.

Selon celle-ci, trop d’incertitudes quant à l’évolution de la situation sont en jeu pour poursuivre l’organisation du festival. On ne connaît pas encore la date de réouverture des salles de spectacles, ni quand les consignes sur les rassemblements publics seront levées.

«Même une fois que l’interdiction de rassemblement sera levée, les gens seront-ils assez rassurés pour participer à des événements culturels, est-ce qu’on va être capable d’aller chercher suffisamment de billetterie? Il y avait donc trop d’incertitudes et c’était un risque qu’on n’avait pas envie de prendre de convier les gens à se rassembler alors qu’on n’a pas encore vraiment une idée claire de quoi aura l’air la situation au Canada et plus précisément dans le Grand Moncton», a-t-elle expliqué.

La directrice est consciente qu’une telle situation aura un impact sur les écrivains et les commerces locaux, notamment les librairies. La direction entend faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu’il y ait le moins d’impact possible en honorant les contrats des artistes à la mesure de son budget.

«On veut quand même aider les auteurs à avoir la visibilité qu’ils auraient eue avec le festival.»

Les responsables de la plus grande manifestation littéraire bilingue de l’Atlantique élaborent des alternatives pour faire découvrir les livres des auteurs invités et susciter des rencontres littéraires sur les plateformes numériques.

«Mais c’est sûr qu’on ne peut pas appeler ça un festival. On remercie la communauté de son appui et de sa compréhension parce que c’est sûr que pour nous, c’est un gros coup. Nous avons travaillé fort. Ça fait dix mois qu’on pense à cette édition-là.»

Depuis plus de vingt ans, le Festival Frye réunit les voix de la littérature contemporaine dans la région du Grand Moncton afin de célébrer la lecture et l’écriture. Chaque année, plus de 12 000 festivaliers, dont 6000 élèves de la maternelle à la 12e année, participent à 60 activités ouvertes au public ainsi qu’à 100 visites scolaires. Ce sont également plus de 50 partenaires et plus de 60 bénévoles qui se joignent à l’équipe pour assurer le succès de l’événement.

Tout au long du mois d’avril, l’équipe du festival présentera ses suggestions de lecture et dévoilera les livres des auteurs invités. La librairie officielle Tidewater Books ayant déjà fait le plein, la plupart des livres pourront être commandés et livrés.