Mission accomplie pour le Choeur virtuel de l’Acadie

Très réussie, la première prestation du Choeur virtuel de l’Acadie qui a réuni 185 choristes va au-delà des espoirs des organisateurs de ce projet qui vise à briser l’isolement.

«On est sous le choc de ce qui se passe, mais je pense que les Acadiens nous savons comment nous tenir ensemble. On a fait un appel aux gens pour se réunir et ç’a été incroyable et exceptionnel!», a déclaré Chantal Doiron-Pelletier qui a mené ce projet de chant choral virtuel avec son conjoint Marc-André Pelletier.

Moins de 24 heures après la première diffusion sur YouTube (lundi soir), la vidéo avait récolté plus de 20 000 visionnements. Un total de 185 choristes de partout en Acadie a participé à ce projet initié par deux enseignants de musique de la région d’Edmundston. On retrouve parmi les choristes, des chanteurs professionnels et de renom comme Isabelle Cyr, Mélanie LeBlanc, Chantal Dionne, Dion Mazerolle, Christiane Bélanger, Lina Boudreau, Lisa Roy, Donat Lacroix, Nathalie Paulin et Monique Richard. L’appel a vraiment été entendu, estime Mme Pelletier. Cela va bien au-delà de ses attentes. L’objectif était de rompre la solitude par le chant choral qui est un art rassembleur.

«Au début, on visait surtout nos amis et une petite chorale communautaire. C’est sûr que des fois on rêve grand, mais jamais on n’aurait pensé ça (que ça devienne aussi grand).»

Tirée du répertoire traditionnel, la chanson Partons la mer est belle a été revisitée pour l’occasion dans une version adaptée au contexte actuel de la pandémie.

La nouvelle version imaginée par Diane St-Onge Pelletier envoie un message d’espoir rappelant que ça va bien aller. Les arrangements et la musique de la pièce sont de Claude-André Lavoie.

Selon Chantal Pelletier, le plus grand défi a été le montage du son et des images. Assisté de Marc-André Pelletier et de Philippe LeBouthillier, Daniel Bérubé a réalisé le montage sonore. François Gouin a créé le montage vidéo.

Le rayonnement du projet va au-delà des frontières de l’Acadie. En plus des visionnements sur YouTube, la vidéo du Choeur virtuel de l’Acadie a été diffusée à l’émission Salut Bonjour sur la chaîne TVA.

Le couple envisage-t-il de créer une autre chanson ou encore fonder un choeur virtuel permanent?

Comme ils sont deux rêveurs, rien n’est impossible, souligne Chantal Cadieux. Pour cette première expérience, tous les artistes et artisans du projet l’ont fait de façon bénévole. Si un nouveau projet voit le jour, les organisateurs souhaitent le faire avec des ressources financières afin de verser un cachet aux artistes et aux artisans.