Un restaurateur de Shediac se lance dans la production d’une série web

La période de confinement a poussé les propriétaires d’un bistrot à Shediac à réaliser une série web. Alliant intrigue, humour et monde fantastique, Moqueries-Mystères met en scène l’inspecteur Joseph Griffon et l’univers d’Alice au pays des merveilles.

Depuis la fermeture du Bistro Le Moque-Tortue, en raison de la pandémie, le copropriétaire, Sébastien Després, a beaucoup plus de temps libre. Cet ancien cascadeur, habitué des plateaux de tournage, rêvait depuis longtemps de produire une série web.

«C’était une idée qui était juste une idée folle jusqu’à ce qu’on ait tout le temps du monde…»

Puisque le Moque-Tortue est un bistrot qui allie gastronomie et jeux de société, Sébastien Després a opté pour une série de détectives avec une touche de mystère qui fait appel à la communauté. Dans le premier épisode, l’enquêteur Griffon et son acolyte Chose DeQuoi sont appelés par le maire de Shediac, Jean Narrache, pour tenter d’élucider un stratagème mis en place par une entreprise étrangère, Gallance paving. Celle-ci tente d’obtenir le contrat de construction du futur centre communautaire dans le but de s’implanter dans la ville. Cette histoire entièrement fictive se déroule dans la région de Shediac, permettant ainsi au public de découvrir des lieux de la ville, son talent local, ses charmes et ses produits locaux.

«Nous avons construit nos entreprises pour qu’elles aient un brin de magie et qu’elles soient plus grandes que nature. Et Shédiac, avec son plus grand homard du monde, ses plages et son centre-ville animé, est déjà comme ça. Il n’est donc absolument pas nécessaire de créer des décors de cinéma», a-t-il précisé.

La série met en vedette les propriétaires du bistrot, leur famille, des membres du personnel et des gens de la communauté. Sébastien Després précise que c’est une production tournée avec des acteurs non professionnels produite avec les moyens qui sont à leur disposition.

«C’est incroyablement le fun. Il faut que je donne de la formation parce qu’il y a plusieurs personnes avec qui je fais la série qui n’ont jamais été sur des plateaux de tournage. C’est quelque chose qu’on fait en famille et avec notre personnel.»

Il a voulu mettre en valeur le talent local, ainsi la musique a été réalisée par un groupe de la région, Joe Bloggs. Le confinement les oblige à revoir les méthodes de production.

«Nous sommes limités par la réalité de ce que la santé publique nous recommande. Comme restaurateur on doit être super vigilant à respecter les règles. On respecte les règles à 100%, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas inviter des gens à participer à la série. On leur envoie les instructions et ils se filment et nous envoient leur matériel.»

Le premier épisode diffusé sur la chaîne YouTube donne un avant-goût de la série. Au moment de l’entrevue, l’équipe travaillait au tournage du deuxième épisode qui sera mis en ligne à compter du jeudi 7 mai.

Au fil des épisodes, le public découvrira des indices et ce qui lie les personnages avec le pays des merveilles. Sébastien Desprès se passionne pour ce conte de Lewis Carroll qui a traversé les générations. Dans son bistrot, il n’y a pas un élément de décor qui n’est pas inspiré d’Alice au pays des merveilles.

«C’est un monde qui est perçu à travers les yeux d’une petite fille de 10 ans. C’est un univers de jeu, bizarroïde, de conversation intelligente, mais interprétée par quelqu’un qui est jeune. Au Moque-Tortue, c’est ce qu’on essaie de faire, d’être jeune de coeur.»

Les producteurs envisagent de produire six épisodes pour cette première saison. Ils seront diffusés tous les deux jeudis.