Bienvenue dans le monde virtuel de Satellite Théâtre

Premier chapitre d’un nouveau projet virtuel, Le Moncton studio vidéo radio show de Satellite Théâtre nous propose des extraits de textes dramatiques percutants assortis de différentes formes d’art qui vont au-delà d’une simple lecture.

Présenté dans le cadre du fonds de soutien Canada En Prestation, ce concept innovateur imaginé un peu à la manière des clips de musique a récolté plus de 2300 visionnements en moins de deux jours après sa mise en ligne.

«Je suis agréablement surpris de toute l’attention que ce projet-là reçoit. Quand on se demande si on va avoir 12 amis à sa fête et que tout d’un coup on en a 2000, j’avoue que c’est beaucoup. On a eu des collègues de la Louisiane et même mon prof de mouvement de l’école Jacques Lecoq, d’il y a 20 ans, m’a envoyé une note qu’il avait regardé le show à partir de Séoul», a déclaré le directeur artistique de Satellite Théâtre, Marc-André Charron, qui assure l’animation de cette prestation collective que chacun a livrée à partir de chez soi.

Celui-ci est assez fier de ce qu’ils ont présenté. Pour animer les mises en lecture des textes, les concepteurs ont eu recours à des images vidéos, à des photos, à des créations musicales et à des présentations du directeur artistique. Cette production numérique a nécessité la collaboration de plusieurs artisans.

«Satellite théâtre ne fait pas dans le texte de façon régulière. On est du monde qui travaille en équipe, donc d’appeler Gabriel Robichaud et de lui dire va sur la page de Satellite et lit ton texte, ça manquait un peu de notre ADN. Le plaisir c’était de se mettre en gang et d’imaginer une forme qu’on trouvait cool et qui nous faisait plaisir et qui avait un certain degré d’artisanat dans lequel on pouvait s’amuser tout le monde.»

Les auteurs dramatiques, Céleste Godin, Gabriel Robichaud et Caroline Bélisle, présentent leurs textes. Céleste Godin propose de revisiter la pièce Overlap qui a été montée pour la scène en 2019. Gabriel Robichaud et Caroline Bélisle ont opté pour des textes inédits forts intéressants. Dans Cocktail (publié dans le recueil Y paraît chez Possible édition), Gabriel Robichaud plonge dans l’univers tamisé d’un bar ou un homme se raconte. De réplique en réplique, la tension dramatique monte pour enfin surprendre le spectateur. Cette œuvre met en lumière le côté plutôt rugueux et trash de l’auteur. Le dernier texte de Caroline Bélisle, Récif, tout à fait étonnant, témoigne de l’éloquence de cette auteure qui arrive à naviguer entre le très terre-à-terre jusqu’au réalisme magique. On suit le parcours d’un personnage qui a le sentiment de se transformer en crevette.

Un premier test réussi

Les images sont de Ludger Beaulieu et Angie Richard, tandis que la musique a été créée par Xavier Richard. La mise en ondes a été assurée par Joëlle Tougas.

Marc-André Charron précise que le mixage des segments préenregistrés a été fait en direct lors de la diffusion. Pour cette première expérience virtuelle, le directeur artistique a choisi des artistes et des auteurs avec qui il se sent en confiance. Ce sont aussi des auteurs qu’il apprécie et qu’il souhaite un jour mettre en scène.

«Pour nous, c’était vraiment un test. Ça nous a pris un peu plus de deux semaines à mettre celui-ci ensemble à partir de textes qui existaient déjà. Il fallait développer le concept. Là, on va prendre une petite pause pour analyser la job qu’on a faite. On aimerait en faire d’autres. Au niveau financier, il y a des enveloppes pour des trucs en ligne qui ont été annoncées qui pourraient nous permettre d’en faire d’autres.»

L’homme de théâtre envisage de se concentrer sur la région de Moncton parce que selon lui, il y a énormément d’auteurs dramatiques de talent qui n’ont pas forcément de vitrines. Il songe même à étendre ses tentacules jusqu’à la danse, le slam et autre forme artistique.

«Peut-être qu’à moyen terme, on mixera un peu tout ça et on s’amusera à tresser de quoi qui dépassera le théâtre.»

Le spectacle virtuel Le Moncton studio vidéo radio show peut être visionné sur la page Facebook de Satellite Théâtre.