Tuné in: la nouvelle émission musicale

Première série culturelle télévisée du tandem de Tracadie, Domenic et François Pierre Breau, Tuné in combine différents concepts. Autour du rappeur Arthur Comeau, ils proposent un mariage entre la variété, les échanges intimistes, le vidéoclip et la fusion entre les styles musicaux.

Avec une signature résolument moderne, la première saison de Tuné in, qui se déploie en dix épisodes, nous transporte dans l’univers de dix artistes de la francophonie, la plupart étant de l’Acadie. Le rappeur de Meteghan en Nouvelle-Écosse, ex-membre de Radio Radio, qui a fondé la bannière et étiquette de disque Tide School constitue en quelque sorte le fil conducteur de cette série.

À chaque émission, il reçoit un auteur-compositeur-interprète pour partager un moment de vie. Ils deviennent alors des compagnons de voyage, le temps d’un épisode. Ensemble, ils parcourent les lieux d’origine de l’artiste invité, ses sources d’inspiration, des endroits familiers, des studios d’enregistrement, dont celui du rappeur. Dans le premier épisode avec Wilfred LeBouthillier, ils ont tourné, entre autres, à la plage de Val-Comeau. Celui-ci raconte comment la mer et sa ville natale l’ont influencé dans son écriture. Le tout se déroule sous forme d’échange entre les deux artistes et on est loin d’une animation classique. C’est un peu pour cette raison qu’ils ont choisi le rappeur acadien qui est tout sauf traditionnel. Domenic Breau qui a réalisé des vidéoclips avait déjà collaboré avec Arthur Comeau.

«Tuné in est comme un mélange de tout ça, de nos connaissances et de nos expériences avec les artistes et de ce qu’on a eu la chance de développer avec Arthur Comeau.»

Si à certains égards, Tuné in a des similitudes avec des émissions comme 5 Degrés ou encore Prise de son qui était animée par Jean-François Breau, elle se démarque par le type d’échanges et la fusion entre les styles musicaux. À chaque émission, Arthur Comeau reprend à sa façon un titre connu de l’artiste invité, présenté sous forme d’un vidéoclip. L’invité réinterprète aussi une pièce du rappeur.

«Les artistes invités m’ont surpris en étant partants pour reprendre une chanson d’Arthur Comeau, à leur manière. Et ils nous ont fait confiance, même si parfois ils ne nous connaissaient pas, ni nous, ni la série… Notre concept était ambitieux, mais nous sommes contents du résultat», affirme le coréalisateur François Pierre Breau.

Dans le deuxième épisode, le rappeur a remixé un des premiers succès de Jean-François Breau, Si le monde s’endort. À son tour, il plonge dans l’univers d’Arthur Comeau, à la manière de Salebarbes. Le résultat est assez réussi.

«C’est l’échange entre les artistes, c’est ça qui est important pour nous… et l’ouverture avec les différents styles musicaux», poursuit le coréalisateur.
Les créateurs cherchent aussi à démontrer le côté humain des artistes, révélant ainsi une nouvelle facette de leur personnalité que l’on voit peut-être moins au petit écran.

La sélection des musiciens s’est faite de concert avec l’animateur, le diffuseur et les producteurs. Les thèmes changent aussi d’une émission à l’autre.

«Il fallait que le diffuseur soit content, qu’Arthur soit content et qu’il y ait aussi un sentiment d’avoir un clash entre les artistes. Il ne fallait pas que ça se ressemble trop», indique François Pierre Breau.

Le défi de filmer dans le froid

La série a été tournée à l’automne 2019. Le grand défi a été de filmer pendant la saison froide. La neige est arrivée plus tôt que prévu. Des prestations musicales se déroulent à l’extérieur.

«Le gros défi, je pense, c’était d’essayer de ne pas montrer trop que c’était l’hiver parce que l’émission est présentée au printemps et à l’été», précise Domenic Breau.

Les deux frères signent la réalisation de l’émission. Il s’agit de la première série télé des Productions Les Frères Breau.

Cette entreprise basée à Tracadie a été lancée en novembre 2017. Le propriétaire François Pierre Breau et Domenic Breau ont réalisé, entre autres, des publicités, des capsules vidéos, un documentaire pour le 50e anniversaire du Festival acadien de Caraquet et le DocHumour acadien qui été présenté notamment au Festival international du cinéma francophone en Acadie.

La première saison met en vedette Jean-François Breau, Wilfred LeBouthillier, Laurence Jalbert, Jonathan Painchaud, Édith Butler, Caroline Savoie, France D’Amour, Laurie LeBlanc et Annie Blanchard. Deux épisodes ont déjà été diffusés. Le prochain épisode (mercredi 12 mai) mettra en vedette Patrick Norman. L’émission est présentée sur Unis TV les mercredis à 22h30 et en rediffusion. Les réalisateurs ne savent pas encore s’il y aura une deuxième saison.