Pierre Guitard donne une nouvelle vie à sa musique

L’auteur-compositeur-interprète Pierre Guitard propose de revisiter quelques titres de son album Tuer la bête jusqu’à dimanche en formule session en direct, révélant ainsi la sensibilité de son œuvre.

Planant, vibrant et parfois très touchant, ce nouvel opus plonge dans l’univers de l’auteur-compositeur-interprète natif de Madran dans la baie des Chaleurs en y apportant une nouvelle perspective, plus intimiste et tendre.

Pierre Guitard troque son arsenal de guitares électriques pour des versions plus épurées de quatre chansons tirées de son premier album. Tuer la bête jusqu’à dimanche – EP revisite Je t’aime, Embrasse-moi, Les matins et Mis à nu. Chaque pièce est assortie d’une captation vidéo de la session enregistrée au studio Réservoir audio à Montréal où est établi le chanteur depuis près de trois ans.

En entrevue, Pierre Guitard raconte qu’il a eu l’idée de ce mini disque afin de maintenir sa présence sur les médias sociaux et de continuer à faire vivre son album paru en 2018. Celui qui a donné au-delà de 80 concerts en 2019 a constaté que plusieurs spectateurs appréciaient les versions plus épurées de certaines de ses chansons, réarrangées de sorte que les textes sont à l’avant.

«On est parti de cette idée-là et on est allé en studio et on a réarrangé les chansons pour matcher un peu plus ce que je fais quand je suis en spectacle.»

Cette fois-ci, il a travaillé avec Simon Pedneault à la réalisation. L’enregistrement s’est déroulé en février juste avant le début de la crise de la COVID-19. Il a choisi des pièces qui selon lui, méritaient d’avoir une «nouvelle peau».

«C’était celles-là que j’avais envie de mettre de l’avant… Ce sont des tounes que je fais en spectacle avec des gros solos de guitares et y a quand même un texte et quelque chose de tendre en arrière de ça», a-t-il expliqué.

Cet opus constitue aussi un peu un retour aux sources pour l’artiste qui à ses débuts privilégiait un côté plus acoustique. Reconnu pour son pop-rock alternatif éclaté, Pierre Guitard se trouve parmi les figures montantes de la scène acadienne.

Sur des mélodies accrocheuses, la collection de quatre chansons aborde différentes thématiques. On y retrouve, entre autres, une pièce Mis à nu qui date de son passage à L’École nationale de la chanson à Granby en 2013. La peur de l’engagement amoureux, les matins difficiles ou encore les relations amoureuses difficiles inspirent l’esprit créateur du musicien. Ce mini disque apporte un nouvel éclairage à ses chansons, plutôt réussi.

Trois vidéos qui accompagnent les chansons sont déjà disponibles. La dernière session paraîtra le 22 mai. Pierre Guitard offre une prestation virtuelle ce samedi en direct de son appartement, avec la vitrine numérique CanadaEnPrestation.

L’artiste confie qu’il se sent plus ou moins à l’aise avec ce genre d’exercice, mais il tient à le faire pour maintenir le contact avec le public.

«J’aime pas ça parler à des caméras, ça me stresse, je le fais parce que c’est un contact avec le public et ça me permet de continuer de pratiquer mon métier, mais je suis extrêmement mal à l’aise là-dedans. Je trouve ça «weird» parce qu’il y a une gosse partie de mon show habituellement où je fais des blagues avec le public et je réagis à ce qui se passe dans la salle», a exprimé l’artiste, ajoutant que la scène lui manque énormément.

«Une des raisons pourquoi je suis à Montréal, c’est pour être capable de faire des spectacles et voir des shows et là, je ne peux pas faire ni voir de show. C’est un peu juste être dans une grande ville avec tous les inconvénients sans les bons côtés.»

Son concert virtuel est présenté ce samedi à 19h. Il sera suivi de Danny Boudreau à 20h.