Réouverture progressive au Centre des arts et de la culture

Le Centre des arts et de la culture de Dieppe (CACD) se prépare à rouvrir ses portes de façon progressive. Pour l’instant, seuls les espaces d’exposition seront ouverts au public.

Le directeur intérimaire du CACD, Louis Doucet, a affirmé lundi que les portes du centre rouvriront le 1er juin. Le public pourra enfin visiter en vrai l’exposition de Guillaume Desrosiers Lépine, mise en place dans la Galerie d’art principale en mars, juste avant le début du confinement. Cette installation majeure immersive intitulée Nerikomi sera en montre pendant tout l’été. En septembre, ce sera au tour de l’artiste Georgette Bourgeois, actuellement en résidence de création au Centre, de présenter son exposition.

Pendant le confinement, les écoles de musique et de danse du Centre ont continué d’offrir des leçons en ligne à leur clientèle. Selon Louis Doucet, l’Académie de ballet et de danses modernes ne reprendra pas les cours réguliers au Centre avant septembre, tandis que l’école de musique devrait recommencer bientôt à donner des leçons individuelles dans ses locaux.

La direction du CACD songe à offrir des camps artistiques aux enfants et aux familles, cet été, puisque le gouvernement permettra la tenue de camps de jour à compter du 19 juin.

«Dans nos plans, on voulait effectivement offrir une programmation en saison estivale pour les enfants et les familles avec les volets artistiques, en art visuel, en danse et en impro, théâtre. J’attends encore de savoir ce qu’on va être capable d’offrir, mais l’ intention serait en juillet et août d’offrir des camps de jour avec volet artistique. On doit avant obtenir l’autorisation.»

La plupart des activités du Centre se dérouleront à l’extérieur cet été. Plusieurs activités pourraient se dérouler devant la scène 1604 et dans la ruelle piétonnière entre la Bibliothèque publique et le Centre des arts et de la culture. Le directeur songe même à présenter des concerts extérieurs devant une foule de 50 personnes ou moins, tout en respectant les normes d’éloignement physique. C’est actuellement en discussions.

«On pourrait tenir quelques soirées à la Place 1604 comme ça en utilisant la scène extérieure. En bas de la scène, on disposerait des tables dans une ambiance cabaret avec une distanciation calculée. Tout ça, je dois le valider. On nous dit qu’on pourrait le faire, mais je dois le confirmer avec la ville et l’aspect sécuritaire.»

Pour ce qui est des activités à l’intérieur, c’est assez limité et les concerts ne sont toujours pas permis, a rappelé Louis Doucet. Toute la programmation de spectacles du printemps et de l’automne est donc reportée à 2021. Les responsables du centre annonceront d’ailleurs très bientôt toutes les dates de report.