Antonine Maillet met la main sur le prix Acadie-Québec 2020

L’auteure acadienne de renommée internationale Antonine Maillet ajoute un nouveau fleuron à sa carrière déjà fort bien remplie. La créatrice de l’inoubliable Sagouine et de Pélagie-la-Charrette reçoit le prix Acadie-Québec 2020.

Cette distinction est remise annuellement et conjointement par la Société nationale de l’Acadie, par le ministère responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et par la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec.

Exceptionnellement, en cette année du 40e anniversaire de l’établissement du Bureau du Québec dans les provinces atlantiques, le trio de décideurs a arrêté son choix sur une seule candidature «qui symbolise les rapports amicaux et collaboratifs entre les deux peuples ainsi que tout ce que cette alliance représente».

Mme Maillet est une figure emblématique de la littérature française en Amérique depuis plus de 60 ans. La romancière et dramaturge, qui vient de célébrer ses 91 ans, est devenue la première Canadienne et la première non Européenne à remporter le prestigieux prix Goncourt en 1979.

La native de Bouctouche est officière de l’Ordre national du Québec, membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick et compagnon de l’Ordre du Canada.

«Antonine Maillet est certainement une auteure prolifique et incontournable de la littérature acadienne et francophone. Mais ce qui la distingue et nous la fait apprécier encore davantage, c’est la vivacité des personnages qu’elle dépeint et son amour manifeste pour les sonorités si particulières et si belles de la langue française acadienne. Antonine Maillet sait toucher le cœur des gens et éveiller leur fierté d’appartenir à la francophonie canadienne; il est tout à fait naturel d’en faire la lauréate du prix Acadie-Québec cette année. Bravo, et merci pour cette œuvre si riche qu’on a plaisir à lire et à relire!», a félicité Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne.

«Mme Maillet est un trait d’union exceptionnel entre l’Acadie et le Québec. Elle nous a inspirés par la qualité de ses œuvres, tout en restant profondément ancrée dans les us et coutumes de son Acadie natale, et par notre façon particulière de vivre la langue française. Je me réjouis que le Québec l’ait acceptée sans réserve et qu’elle ait su préserver son identité acadienne lors d’un parcours marqué de bonnes relations entre nos deux peuples, qui s’enrichissent et qui se multiplient sur la scène culturelle tout en ayant des retombées économiques importantes. Nous devons beaucoup à Mme Maillet, et c’est pour toutes ces raisons, et bien plus, que nous lui décernons aujourd’hui le prix Acadie-Québec», a poursuivi Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l’Acadie.

Créé en 2006, par la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec, le prix Acadie-Québec reconnaît l’apport remarquable de personnes et d’organismes de l’Acadie et du Québec à l’établissement et à la consolidation des relations entre les deux peuples.