Lisa LeBlanc en version disco bingo

Lisa LeBlanc débarque avec un mini album surprise qui met en vedette son alter ego Belinda; une grande amatrice de bingo qui rêve de chanter dans les discothèques.

Depuis le début de la pandémie, les soirées dominicales Bingo avec Johanne initiées par le musicien Benoît Morier (le compagnon de vie de Lisa LeBlanc) sont devenues des incontournables des rendez-vous sur le web. Lisa LeBlanc confie que jamais ils n’auraient imaginé que ce projet prenne autant d’ampleur.

Au fil des dix épisodes, la chanteuse de Rosaireville a développé le personnage de Belinda qui présente chaque semaine des segments musicaux entre les rondes de bingo. En voyant l’intérêt croissant pour les chansons de bingo, elle a décidé d’en composer. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée avec cinq chansons originales qui se retrouvent sur son mini disque It’s Not a Game, It’s a Lifestyle. C’est avant tout le plaisir qui a guidé cette aventure un peu rocambolesque.

«On a juste vraiment du fun du début à la fin avec ce projet-là. C’est ça le but. Ç’a un peu sauvé notre confinement parce que c’était quelque chose d’hyper positif qui nous faisait rire. C’est comme ça que j’ai dealé avec la pandémie», raconte l’auteure-compositrice-interprète, dont tous les spectacles ont été reportés à 2021.

Avec ce disque, elle nous fait découvrir une autre facette de sa personnalité. Celle qui a fait du folk, du rock, de l’alternatif se tourne maintenant vers le style pop, dance, disco, en proposant un environnement visuel et un esthétisme plutôt kitch associé un peu à ce genre musical. L’artiste connaît bien l’univers du bingo.

«J’ai tout le temps aimé la culture du bingo, tout ce qui entoure les bingo hall. J’ai grandi à Rogersville et j’allais au bingo avec ma grand-mère. C’est quelque chose de super populaire par chez nous et pas mal partout au Nouveau-Brunswick. Ça fait partie de ma jeunesse et du côté communautaire d’être dans un village. Il y a tout le temps des personnages aussi. J’adore l’aspect communautaire des années 1980, 1990», a poursuivi la chanteuse sur un ton enjoué.

Cinq chansons composent ce mini disque qui a été lancé lors du dernier épisode du Bingo avec Johanne. Belinda nous rappelle que le bingo est bien plus qu’un jeu, mais un mode de vie.

«Belinda, c’est comme une waitress des années 1960, 1970 puis qui a pas mal d’attitude et qui est une grande amatrice de bingo et qui a toujours rêvé de chanter dans les discothèques. Ça fait que pour le bingo avec Johanne, elle a décidé d’écrire des chansons exclusivement sur le bingo parce que c’est son sujet préféré.»

Pour produire ce disque, elle s’est entourée de quelques musiciens, dont Benoît Morier, Mico Roy et Katrine Noël. Elle a lancé également un vidéoclip de la chanson titre réalisé par l’artiste Jalapeno Papa. De l’humour, de l’ironie et toutes sortes trouvailles sonores composent ce disque pour lequel la chanteuse s’est permis beaucoup de liberté. Une bonne musique pour faire ses séances d’entraînement quotidiennes, lance en riant Lisa LeBlanc.

L’émission Bingo avec Johanne prend une pause pour la saison estivale et sera de retour à l’automne.