Une grande exposition collective présentée à Richibucto

Le Studio-galerie du Tchai à Richibucto propose une exposition collective majeure qui rassemble des œuvres de 11 artistes du littoral acadien du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Cette exposition qui s’ouvre ce samedi (27 juin) offre une variété d’oeuvres réalisées par des artistes d’expérience et aussi par certains créateurs qui en sont à leurs débuts dans le monde professionnel des arts visuels. Sculpture, peinture, vitrail, photographie et dessins sont à l’honneur. Située dans l’ancien palais de justice de Richibucto, la galerie d’art occupe un grand espace au deuxième étage. La copropriétaire de l’édifice Rose-Marie Bernaquez souligne qu’au moins une soixantaine d’oeuvres se retrouveront dans cette exposition.

Les pièces seront exposées dans le lobby et dans la galerie d’art. Des peintures d’Herménégilde Chiasson, de Gisèle L. Ouellette, de Michel Thériault, de Luc Charette, des photographies de Dave Skyrie et des sculptures de fer d’Anne-Marie Sirois figurent dans l’exposition. De nouveaux venus comme le bédéiste Roland Daigle (Alerte à Richibouctou) exposera ses dessins, tandis que Brian Francis d’Elsipogtog présentera ses peintures. Le public pourra découvrir les sculptures de Carol Bernard de Saint-Louis-de-Kent, ainsi que les vitraux de Josée Robitaille. Selon la galeriste, la plupart des artistes arrivent avec de nouvelles œuvres, dont certaines qui n’ont jamais été montrées au public.

«C’est notre deuxième exposition et c’est sans aucun doute, une exposition importante et très variée. Chaque artiste a plusieurs œuvres», a indiqué Mme Bernaquez.

Celle-ci estime qu’il s’agit d’une exposition qui invite à la découverte. Le vernissage se tient ce samedi dans le cadre d’un 5 à 7. Comme l’espace est très grand, les propriétaires estiment qu’ils pourront accueillir entre 40 et 50 personnes tout en respectant la règle de distanciation physique. Tous les artistes seront présents au vernissage. Cette exposition estivale est présentée jusqu’au mois d’octobre.

Rose-Marie Bernaquez et son conjoint Charles Richard ont acquis, il y a un an, cet édifice de trois étages, situé devant la rivière Richibucto et le quai des pêcheurs, pour le transformer en centre culturel et communautaire. En plus de la galerie, on y retrouve aussi des appartements. Rose-Marie Bernaquez qui œuvre dans le domaine du chant classique donne également des leçons de chant. Les propriétaires envisagent aussi d’ouvrir un café cet été.