Armageddon de Matt Boudreau: un voyage planant aux multiples couleurs

C’est une fin du monde toute en couleurs que propose l’auteur-compositeur-interprète Matt Boudreau avec son deuxième album, Armageddon, qui arrivera dans nos écouteurs le 7 août. Préparez-vous à un voyage planant où le musicien migre tranquillement vers la pop alternative, tout en s’offrant quelques incursions dans divers styles musicaux.

– Gracieuseté

On s’est donné rendez-vous sur un patio, soulignant ainsi le premier extrait de cet album à venir. Chevelure rose, chandail aux couleurs pastels; l’artiste âgé de 26 ans a maintenant envie de lumière; une image qui reflète un sentiment de bien-être. Il confie qu’il ne s’identifie plus aux t-shirts noirs d’illustres groupes comme au temps de son premier album Goéland, au style folk-rock musclé.

«J’ai toujours aimé les couleurs, les choses qui flash, couleur bonbon, alors je me dis: allons-y à fond. J’aime ça être flashy, être différent.»

La pochette d’Armageddon aux couleurs vives sur laquelle on peut apercevoir une île acadienne au milieu du cosmos donne bien le ton à cet état d’esprit éclaté.

«Depuis que je me suis teint les cheveux et que j’assume plus les couleurs, je me sens tellement mieux d’une manière. Je suis dans un bon tournant de ma vie. Je cours beaucoup chaque jour, je mange très bien. Et la tête va beaucoup mieux. Il y a eu beaucoup de travail qui été fait.»

Pour ce nouvel opus, Matt Boudreau a eu envie d’une ambiance un peu plus relaxe, spatiale, sans pour autant délaisser complètement l’énergie du rock et des rythmes entraînants. Il ratisse assez large avec des mélodies accrocheuses sur des rythmes doux.

«Je me suis dit, c’est le temps d’aller voir d’autres places, d’autres sortes de musiques et d’autres émotions….»

Fortement inspiré par des artistes comme Mac Demarco et Boy Pablo, le synthétiseur est souvent au premier plan. Ce deuxième opus navigue à travers un large éventail d’émotions. On y retrouve un mélange de légèreté et de tristesse. Certaines chansons comme Midnight Snack, plus introspective, plongent littéralement dans le désespoir. Impossible de rester insensible. «Le soleil fait trop de bruit, j’ai pu envie de vivre…», chante-t-il.

«C’est la première fois que littéralement je dis dans une toune que je n’ai pas envie de vivre. Ce sont des émotions qui étaient vraies. J’ai dealé avec de grosses crises d’anxiété. J’ai été suivi par des psychologues et des travailleurs sociaux quand j’étais jeune. Des choses de même ça arrive, mais ça va bien tout de suite.»

Sur fond de relations amoureuses parfois difficiles, de questions existentielles, de regard sur la vie et sur le monde, le chanteur nous livre ses plus récentes créations. Vous remarquerez aussi une certaine parenté musicale avec Jean Leloup dans la pièce Élise.

«C’était un choix conscient. En réalisant la toune, je ne voulais pas aller trop vers Jean Leloup, mais c’est de même que la toune a fini. Elle est bonne, y a un bon rythme, je me suis dit que j’allais la garder. J’aime beaucoup Jean Leloup.»

Le Mouette Sounds Studio

Quand il compose, c’est la musique qui vient d’abord, suivi d’une ébauche de paroles qu’il peaufine par la suite.

Pour ce deuxième opus, il a tout fait lui-même ou presque. Chloé Breault et Benoît Morier ont collaboré au projet. Le mixage a été réalisé par Benoît Morier qui joue aussi la basse et la batterie. Matt Boudreau a maintenant son propre studio à Petit-Rocher, le Mouette Sounds Studio.

«J’adore. C’est ça que je veux faire dans ma vie. Je me bâtis un studio, j’ai investi du temps et de l’équipement dans un studio dans la dernière année. Mouette Sounds Studio représente la mer, la baie des Chaleurs et un peu d’où je viens.»

S’il y a un musicien qui l’a influencé dans son parcours musical, c’est bien Pascal Lejeune. On reconnaît d’ailleurs la similitude des timbres de voix. C’est à s’y méprendre. Matt Boudreau confie que lorsqu’il est revenu en Acadie après avoir vécu à Montréal, Pascal Lejeune a joué un rôle important dans son cheminement. Or avec ce nouvel opus, il s’en détache un peu pour emprunter sa propre route.

Matt Boudreau qui accompagne plusieurs auteurs-compositeurs-interprètes forme aussi le groupe Baie avec Chloé Breault et Marc-André Boudreau. Le trio qui se spécialiste dans la pop extravagante et le disco travaille à la production d’un album qui devrait sortir en 2021.

Sous l’étiquette Le Grenier Musique, Armageddon paraîtra le 7 août. Le chanteur et musicien sera aussi du grand spectacle télévisé du 15 août.