Le Festival HubCap ajoute un rendez-vous d’automne

Rassurez-vous, le Festival HubCap n’a pas changé sa case horaire. Il aura bel et bien lieu au début février 2021. Mais d’ici là, les responsables de l’événement ont eu envie d’offrir un petit spécial d’automne pour les amateurs d’humour du Grand Moncton.

Le rire figure parmi les meilleurs antidotes des crises dans le monde, estiment les responsables du Festival de l’humour HubCap qui offriront trois spectacles hybrides qui mettront en vedette plus de 25 humoristes néo-brunswickois. Deux galas de stand-up, un anglophone et un francophone, ainsi qu’une revue de l’année humoristique seront à l’affiche du Théâtre Capitol à Moncton, les 2, 3 et 17 octobre. Les spectacles seront présentés devant un public restreint (un maximum d’environ 285 personnes) et en ligne.

Avec l’assouplissement des règles sanitaires permettant la réouverture des salles de spectacle, les organisateurs du festival ont décidé de combiner spectacle sur scène et virtuel. Le public a donc deux options pour acheter des billets: en ligne ou en salle. Le président du Festival, Marshall Button, souligne que la réaction du public est tellement importante en humour, qu’il imaginait mal un spectacle sans public. Comme la distance de deux mètres entre les spectateurs devra être respectée dans la salle, les gens n’auront pas à porter de couvre-visage pendant le spectacle.

«On a décidé de garder les deux mètres pour avoir la possibilité d’avoir la réaction naturelle soit le rire.»

Animé par l’avocate originaire de Saint-Quentin et militante engagée, Paryse Suddith, le Gala francophone (3 octobre) qui s’intitule Rire…ici on le peut rassemblera des humoristes de plusieurs régions du Nouveau-Brunswick. On y retrouvera notamment Luc LeBlanc, Nathan Dimitroff, JC Surette, Line Woods, Martin Léger, Annabelle Hébert et Tommy Des Rosiers. La plupart des humoristes seront sur scène, tandis que ceux qui habitent à l’extérieur de la province livreront leurs prestations en direct de façon virtuelle sur le grand écran du théâtre.

«Lors du spectacle au Capitol en juin dernier avec George Belliveau et Monique Poirier, on a créé un peu une atmosphère parce qu’on a mis le public sur le grand écran et c’était possible de voir leur réaction, mais ce n’était pas la même affaire parce qu’on ne les entendait pas. Pour nous la clé, c’est d’avoir la possibilité d’avoir du public et d’entendre leur réaction et pour les personnes qui assistent virtuellement, d’entendre les réactions du public. Notre autre mandat est de mettre en vedette exclusivement des artistes néo-brunswickois», a poursuivi le comédien qui animera le gala de stand-up en anglais.

Nikki Payne et James Mullinger seront les têtes d’affiche de cette soirée. Comme dernier spectacle, le festival propose une revue humoristique fortement inspirée par la COVID-19. Ce sera une revue d’humour et en musique principalement en anglais, mais avec quelques numéros en français, précise Marshall Button. Selon celui-ci, l’actualité est plutôt inspirante pour les humoristes.

«On a fait des séances de “brainstorming” (tempête d’idées) sur zoom et on a trouvé probablement une trentaine de sujets et de possibilités de sketches en lien avec la COVID. Il y a, entre autres, le magasinage, les frustrations… C’est important de rappeler que l’humour, ça aide de temps en temps.»

Le président du festival admet que combiner spectacle sur scène et en ligne est assez complexe. Ils ont embauché des experts, dont Kevin McIntyre qui est très sollicité depuis le début de l’épidémie pour toutes sortes de projets virtuels. Les responsables du festival se sont aussi donné comme mission de choisir des humoristes de plusieurs régions de la province, des artistes établis et de la scène émergente.

«Après 20 ans d’opération de notre festival, nous avons établi une bonne liste. Je pense qu’on a couvert pas mal tout le monde de la scène professionnelle ou en début de carrière.»

Les spectacles débutent à 19h30 et les billets sont disponibles à travers le site du Festival, par téléphone ou à la billetterie du Théâtre Capitol.