Kit remet en question sa carrière musicale

La pandémie a poussé le chanteur Christian Goguen à revoir sa vie professionnelle. Celui qui est à la croisée des chemins songe à changer de carrière, mais tout en continuant la musique en parallèle.

Celui qui avait 180 spectacles alignés avec la production Totem du Cirque du Soleil et qui aurait dû être à Prague cet été et bientôt au Brésil, s’est retrouvé devant rien en février.

L’auteur-compositeur-interprète acadien ne sait pas non plus quand les spectacles reprendront avec la crise financière qui sévit au Cirque du Soleil. Le chanteur en a assez d’attendre et de toute façon, il n’est plus certain d’avoir envie de reprendre les tournées sur de longues périodes.

«On dirait que cette pandémie m’a obligé de m’arrêter et de réévaluer ma carrière en tant qu’artiste. Ça m’a forcé à réévaluer le fait de partir en tournée pendant des mois, de ne pas voir ma famille, de ne pas voir mon fils. Mon fils vient d’avoir six ans et il a besoin de son papa à la maison et on a développé vraiment une belle relation ensemble depuis mon retour au mois de février», a confié en entrevue Kit Goguen.

Pour l’instant, il préfère ne pas révéler le domaine professionnel qui est dans sa mire, mais une chose est certaine, la musique demeurera très présente dans sa vie et la scène ne sera jamais très loin, peu importe le métier qu’il choisit.

«Ça fait 20 ans que je fais une carrière en musique, puis ç’a toujours été dans cet état d’urgence là de devoir trouver des tournées, des contrats. À un moment donné, je me suis dit qu’un changement de carrière ce serait peut-être bien. Je vois des artistes du Cirque du Soleil avec qui je suis demeuré en contact qui commencent à s’enligner vers autre chose. C’est inspirant de voir que c’est possible de faire un changement de carrière. Je suis en train d’envisager ça, mais c’est sûr que je serai toujours un artiste et que je vais toujours vouloir faire de la scène.»

Frappé de près par la foudre

Celui qui a vu récemment la foudre de très près s’estime chanceux dans sa malchance.

«J’étais dehors en train d’essayer de replacer la gouttière (pendant un orage) et j’ai vu un flash dans mes yeux et j’ai ressenti un choc traverser mon corps. Je suis entré dans la maison et j’étais vraiment ébranlé. J’ai appelé le 811 et ils m’ont dit de me rendre à l’hôpital. J’étais correct, mais j’ai été sous surveillance pendant quelques heures et j’ai passé tous les tests», a-t-il raconté.

«Je n’ai pas de séquelles, mais j’attends de voir s’il y a des super pouvoirs qui vont apparaître», lance-t-il en riant.

Des projets en musique

Même s’il songe à un changement de carrière, l’artiste a quelques projets musicaux à l’horizon. En plus de participer à un concours artistique international The Cirquelife project, il lancera bientôt une nouvelle chanson, Poussières de bois. Le chanteur qui a participé à la première ronde du concours en interprétant la pièce It’s in everyone of us saura dans une ou deux semaines, s’il passe à la deuxième étape du concours qui rassemble des artistes du monde du cirque de partout sur la planète. Les commentaires des animateurs ont été très élogieux à son égard, soulignant l’émotion et la puissance de sa voix. Les 40 artistes ayant reçu le plus grand nombre de votes passeront à l’étape suivante.

Christian «Kit» Goguen entreprendra aussi une tournée de quelques villes du Nouveau-Brunswick avec l’ensemble Ventus Machina en novembre. Cette nouvelle série de concerts du quintette à vent mettra en lumière la légende de la chasse-galerie sur une musique du compositeur Jean-François Mallet. Kit en fera la narration.

«Il faut que ça se marie vraiment bien (la musique et la narration). Je trouve que c’est un gros challenge», a-t-il ajouté.

Songe-t-il à enregistrer un nouvel album? Probablement pas, répond l’artiste qui rappelle que depuis la sortie de son dernier disque en 2009, l’industrie de la musique a vécu plusieurs transformations. Comme il n’envisage pas de reprendre une grande carrière solo, il préfère pour le moment lancer des chansons à la pièce sur les plateformes numériques.