Sylvio Allain, conteur et dramaturge, s’est éteint

Le conteur et dramaturge Sylvio Allain, bien connu dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et ailleurs, est décédé mardi après-midi, à l’âge de 66 ans.

Le monde de la culture se souviendra longtemps de Sylvio Allain, écrivain, auteur de plusieurs pièces de théâtre et conteur prolifique.

L’homme de Saint-Édouard-de-Kent est décédé paisiblement dans son sommeil. Il souffrait de difficultés respiratoires depuis plus d’un an, selon sa soeur Cécile Allain.

«Il était très brilliant… Il a été courageux jusqu’à la fin», dit-elle.

Un ami proche, Jean Léger, explique que Sylvio Allain était atteint d’une fibrose pulmonaire.

L’autrice et scénariste québécoise Chantal Cadieux était une de ses amies depuis leur passage à l’École nationale de théâtre du Canada.

Après son passage dans la prestigieuse école, il est ensuite revenu au Nouveau-Brunswick pour y appliquer son savoir-faire et réaliser plusieurs pièces de théâtre dans la communauté et dans les écoles.

«C’était un amoureux des mots et un pédagogue dans l’âme, qui aimait transmettre ses connaissances. Il avait un humour légendaire», dit Chantal Cadieux.

Elle explique qu’il se promenait dans les écoles pour perpétuer la tradition orale du conte, et régalait les foules avec ses légendes acadiennes et ses histoires de peur.

«Il les incarnait. Il avait sa langue à lui, sa poésie, pour nous raconter tout ça.»

Sylvio Allain dans une photo prise par le fils de l’autrice Chantal Cadieux, Émile Vallée. – Gracieuseté

Sylvio Allain a été enseignant de français à Blackville et à Bouctouche, entre autres.

Il a réalisé plusieurs projets dans le domaine de l’art dramatique avec le Pays de la Sagouine et les sociétés culturelles de Kent-Sud et de Kent-Nord.

Le comédien Luc LeBlanc salue le legs de ce bâtisseur de la culture dans la région.

«Beaucoup de jeunes ont été inspirés par lui, il a donné énormément à la communauté. Si t’appelais Sylvio, il y avait tout le temps un “oui” au bout de la phrase. Il était très généreux de son temps», dit le comédien.

Il dit que son décès représente une grande perte pour l’Acadie.

«Il avait une qualité de conteur qui était remarquable. Il venait te chercher.»

Le député Kevin Arseneau a appris à le connaître alors que Sylvio Allain et lui gagnaient leur vie comme conteurs il y a quelques années.

«C’était une personne généreuse de son temps et de ses histoires, et il était passionné par la tradition orale du conte, c’est clair», explique-t-il.

Des amis de Sylvio Allain se sont réunis pour se le remémorer mardi.

Gloria LeBlanc, une de ses amies, explique qu’il n’était pas seulement habile avec les mots pour raconter des histoires: il l’était aussi pour réconforter ses amis.

Elle se rappelle qu’il avait dit à ses amis proches qu’il n’avait «pas peur de la mort.»

«Il était passionné de la vie et de l’écriture», ajoute-t-elle.

Daniel Castonguay, directeur du Centre culturel Kent-Sud et anciennement voisin de Sylvio Allain, a monté une pièce de théâtre avec lui l’an dernier, une pièce qui allait finalement être sa dernière.

«C’était quelqu’un de très impliqué dans le niveau culturel», dit Daniel Castonguay, en expliquant que M. Allain a aidé à rebâtir la société culturelle de Kent-Sud.

«L’art, c’était sa vie, en quelque part.»