Une FrancoFête en Acadie entièrement virtuelle

Avec 28 extraits de spectacle, dont plus de la moitié offerte par des artistes acadiens, la FrancoFête en Acadie, qui se déroulera du 2 au 6 novembre, compte bien créer des occasions d’échanges entre les diffuseurs, les créateurs et le public, même si l’ensemble de l’événement sera virtuel.

Le retour à la phase orange du plan de rétablissement et les récents resserrements des mesures sanitaires dans la région de Dieppe et Moncton ont forcé les responsables du grand marché des arts de la scène francophone de l’Atlantique à revoir leur programmation pour passer complètement en mode virtuel. Les vitrines, même celles des artistes acadiens, seront préenregistrées.

«Nous avons 28 vitrines cette année avec une présence acadienne de 57%. C’est très bien réussi. Nos artistes de l’Acadie vont être bien en valeur», a déclaré la directrice de la FrancoFête en Acadie et de RADARTS, Jacinthe Comeau.

L’ensemble des délégués, incluant ceux de l’Atlantique, assistera à la FrancoFête dans le confort de leur salon.

Des extraits de spectacles en chanson, musique, théâtre, humour, danse et art de la parole seront à l’affiche de la FrancoFête.

La sélection 2020 compte des artistes de l’Atlantique, de l’Ontario, du Québec et de l’Ouest canadien, dont quelques figures bien connues du public, comme l’humoriste Sam Breton, la poète-slameuse Natasha Kanapé, le théâtre l’Escaouette, le groupe Baie, Menoncle Jason, Jacques Surette, Chloé Breault, Daniel Goguen, Dominique Breau et bien d’autres.

Les vitrines seront préenregistrées, mais les entrevues entre les prestations, animées par le comédien Matthieu Girard, seront diffusées en direct.

«Au départ, ce sont les diffuseurs qui nous ont encouragés à présenter une FrancoFête en Acadie cette année même en ces temps de pandémie. Même en virtuel, on veut les voir et on veut voir ce que les artistes ont à nous présenter et à nous offrir pour les prochaines saisons. C’est sûr que les saisons présentement sont beaucoup en suspens, il y a plusieurs tournées qui ont été reportées, mais on continue toujours. Les diffuseurs sont tellement résilients, engagés et créatifs et ils veulent présenter des artistes.»

Le volet flash culture revient en version complètement virtuelle. Jacinthe Comeau mentionne que cette formule permet de rejoindre encore plus de jeunes. Ce sont tout près de 12 000 jeunes des écoles secondaires de l’Atlantique qui pourront visionner des spectacles.

Une cinquantaine de délégués de l’international se joindront à la FrancoFête de façon virtuelle.

Cette année, il n’y aura pas de banquet de clôture ni de remise des prix alliances, mais RADARTS décernera le Prix Assomption-Vie-Radio-Canada qui offre une tournée en Atlantique à un artiste acadien. Les prix aux diffuseurs seront également décernés. Ils seront dévoilés lors du grand spectacle virtuel Coup de coeur francophone Acadie-RADARTS qui rassemblera une quinzaine d’artistes, le 26 novembre.

Le public pourra assister aux vitrines et aux spectacles de la FrancoFête, en visitant le site de la FrancoFête.