Josiane Comeau: «C’est fou ce que je vis!»

Josiane Comeau confie avoir vécu une montagne d’émotions. Au lendemain de son éclatante victoire grandement méritée, la nouvelle reine de La Voix 2020 flottait toujours sur un nuage.

Jointe à Montréal, lundi matin, entre deux entrevues, la chanteuse âgée de 19 ans à la bonne humeur contagieuse qui était en route vers le studio de l’émission Salut Bonjour à TVA rayonnait de bonheur.

Celle qu’on a comparée à la chanteuse et actrice américaine Ariana Grande a brillé de tous ses feux sur la scène de La Voix dimanche soir. Quelques heures à peine après son triomphe, sa vie s’est transformée en véritable feu roulant. Seulement pour la journée de lundi, elle avait au moins 25 entrevues prévues avec différents médias.

«C’est fou ce que je vis en ce moment…J’ai senti toutes sortes d’émotions en même temps. C’est difficile de gérer tout ça. On est heureux, mais on dirait qu’on voudrait aussi que tout le monde gagne», a-t-elle exprimé.

À l’instar des juges, les critiques dans les journaux du Québec ont été très élogieuses à son égard. Josiane Comeau a confié avoir été surprise de remporter la victoire. Tout au long de l’aventure, elle est restée elle-même et a cherché avant tout à avoir du plaisir dans la musique.

La chanteuse acadienne qui a livré une interprétation émouvante de Lonely, de Noah Cyrus, a choisi cette chanson pour plusieurs raisons.

«C’est une chanson que j’écoute souvent parce que le texte est profond puis moi, dans la vie, je suis prise entre deux rêves et j’essaie de faire briller les deux. J’essaie toujours de travailler vraiment fort et de donner mon 100%», a affirmé la nouvelle étoile de la pop au timbre de voix unique.

«J’ai toujours aimé dans la musique et le chant le côté interprétation et je pense que la musique ce n’est pas juste pour chanter et avoir du fun, c’est aussi pour livrer des messages et parler aux gens à la maison. C’est ce que j’adore personnellement quand je chante. C’est ça qui me libère, c’est ça qui me permet de tout dégager ce que j’ai sur le coeur. Ça m’a fait du bien.»

Josiane Comeau et sa coach Coeur de pirate lors de la finale de La Voix. – Gracieuseté: OSA Images et TVA.

La victoire est assortie d’un contrat de disque et d’une bourse de 50 000$. Celle qui a entrepris des études universitaires en prémédecine a envie de poursuivre ses deux rêves, même si les deux carrières sont exigeantes à leur façon.

«Pour tout de suite, je me lance dans le vide et je prends ça au jour le jour. Je vais essayer de continuer de faire les deux le plus longtemps possible jusqu’à ce que la vie m’amène où je suis censée être.»

Depuis sa première audition l’hiver dernier où elle a chanté Si t’étais là, de Louane, l’artiste de Dieppe a progressé. Sa coach Coeur de pirate lui a fait remarquer à plusieurs reprises. Elle repart de l’aventure en ayant le sentiment d’être un peu une nouvelle personne avec toutefois une pointe de nostalgie que tout soit maintenant terminé. Celle qui s’estime privilégiée d’avoir vécu cette expérience affirme avoir appris énormément pendant son parcours à La Voix.

«Je repars avec plus de confiance. Je suis sortie de ma coquille. Je trouve que j’ai ma place maintenant et que je suis prête à exploser. J’ai vraiment hâte pour la suite et de voir où le vent m’amènera», a poursuivi celle qui se languit de retrouver sa famille à Dieppe.

La jeune femme qui a profité de la pause de l’été pour écrire des chansons a hâte de partager sa musique avec le public, tout en le remerciant maintes fois de son soutien tout au long de cette compétition.

Un papa très fier de sa fille

Son père qui l’accompagne à Montréal et qui regardait l’émission depuis sa chambre d’hôtel a fondu en larmes devant le triomphe de sa fille.

C’est comme un conte de fées a partagé Jacques Comeau qui dit être au septième ciel tant il est fier de sa fille.

Accompagné de sa fille Josiane, Jacques Comeau a vécu un moment inoubliable lors des auditions de l’émission La Voix. – TVA en février 2019. – Archives

Le chanteur qui avait atteint la demi-finale du concours télévisé en 2019 considère que sa fille mérite amplement cette immense vague d’amour. Elle a travaillé très fort et il est temps pour elle de briller. Le triomphe de Josiane Comeau vient en quelque sorte concrétiser un rêve musical qui s’est perpétué de génération en génération.

«Du grand-père au pépère au papa, aujourd’hui à la fille, on dirait que c’est un rêve devenu réalité de génération en génération. On dirait qu’on a tout le temps le goût de donner au prochain et de semer la joie de vivre autour de nous autres. Avec ce qui s’est passé là, Josiane n’aurait pas pu le démontrer de plus belle façon. C’était la joie de vivre sur scène, elle semait le bonheur autour d’elle. On a pu partager ça avec le Québec, les Maritimes et notre entourage. Il y a même des gens de la France qui nous ont suivis», a mentionné en entrevue Jacques Comeau.

Celui-ci l’encourage à continuer de rêver et d’ouvrir ses horizons. En raison de la pandémie, les membres de la famille qui étaient séparés entre deux provinces ont dû suivre à distance le parcours de leur fille.

«Je trouve qu’elle est forte et qu’elle a grandi dans ça puis elle s’est servie de ses valeurs, mais en même temps, ça nous a prouvé comme parent qu’on doit laisser voler de ses propres ailes son enfant», a-t-il ajouté.