Un conte pour sensibiliser les enfants au coronavirus

Combien de fois Suzanne Belliveau a répété à son fils de 3 ans de se laver les mains depuis le début de la pandémie? Pour sensibiliser les tout-petits à l’importance du lavage des mains, elle a eu l’idée d’écrire une histoire dont le héros est un petit savon.

Établie à Ottawa, l’auteure originaire de Moncton est mère de deux enfants âgés de 3 et 1 an. Elle a toujours raconté des histoires à ses enfants et elle en a écrit plusieurs, mais elles n’ont jamais été publiées. Cette fois-ci, vu l’importance du sujet et du message, elle a décidé de le publier à compte d’auteur. Elle a imaginé cette histoire pour pouvoir expliquer à son fils de façon amusante l’importance du savon dans la lutte contre le coronavirus.

«Je faisais de la recherche sur les livres déjà existants à propos des microbes, dans bien des cas, ce sont les microbes les protagonistes et j’ai pensé, je vais le faire un peu différent et ce sera le savon qui sera le protagoniste. En faisant plus de recherches sur la science et sur l’utilisation du savon, j’ai lu que les molécules du savon brisent la membrane du virus. Quand j’ai lu ça, j’ai imaginé tout de suite un petit savon qui donnait des coups de pieds et de karaté au virus», a expliqué en entrevue Suzanne Belliveau.

Intitulé Scrub le petit savon héros de la journée, le livre raconte la vie du savon et comment il excelle pour détruire les microbes. Il fait la rencontre du méchant virus Corona et on assiste donc à son combat contre ce nouvel intrus. Une bataille difficile, mais dont il sortira vainqueur. Suzanne Belliveau a publié le livre en français et en anglais. Les illustrations sont de Jennifer Thornhill.

«L’histoire comme telle est une fiction, mais c’est tout autour de cette vérité de ce que fait le savon. Je ne dis pas comment laver ses mains. C’est pour inciter les enfants à le faire dans une forme plus amusante. On entend toujours “lave les mains, lave les mains” et après huit mois d’une pandémie, on est tous un peu fatigué de ça. C’est une manière d’envoyer le message sans leur dire directement.»

Suzanne Belliveau a travaillé dans le domaine du développement international notamment avec la Croix-Rouge en Amérique latine. Elle a développé, entre autres, des programmes de santé pour prévenir des maladies et elle était là pendant l’épidémie de la grippe H1N1.

«Pour cela, je crois que ça m’a incité un peu à faire ce livre sachant spécialement qu’avec les enfants, on doit donner le message de prévention d’une manière qu’ils vont l’écouter et l’entendre.»

D’ailleurs, il semble que ça fonctionne puisque son garçon accepte volontiers maintenant de se laver les mains en entrant à la maison. Scrub n’est jamais très loin, ajoute l’auteure. Les profits des ventes de ce livre sont versés à la Banque alimentaire canadienne. Le livre est disponible dans certains points de vente et en format numérique.