Nouvelle série de théâtre improvisé

Improvisation NB propose une formule renouvelée où les comédiens improvisent une pièce de théâtre complète devant les yeux des spectateurs. Pour y arriver, ils ne disposent que d’un décor et d’une esquisse de base, la création étant inspirée principalement par les suggestions du public.

L’organisme qui a pour mission de promouvoir l’art de l’improvisation a voulu ainsi aller au-delà des matchs d’impro en s’éloignant de l’aspect compétitif. Michel Albert assure la direction artistique de cette série de trois spectacles incarnés par les comédiens Annik Landry, Ludger Beaulieu, Bass Levesque et Bianca Richard qui ont tous une expérience en improvisation.

«Ça fait partie d’une initiative où on essaie de faire réaliser aux gens que l’improvisation ce n’est pas seulement un jeu entre quatre bandes, qu’il y a une profondeur à ça, qu’on peut faire beaucoup de choses avec ça, que c’est une manifestation principalement théâtrale pas sportive. On a donc voulu créer un projet qui démontrerait ça et qui encouragerait aussi l’exploration créative chez les comédiens et les improvisateurs en général», a déclaré le directeur artistique.

Improvisateur de longue date, Michel Albert a une expérience en théâtre improvisé notamment avec l’équipe des Impromptus qui a déjà fait des tournées dans les écoles.

«C’est un format que j’ai aidé à développer, donc l’idée est de prendre ce concept-là et d’en faire quelque chose de professionnel qui met en vedette des artistes professionnels pour montrer ce que l’improvisation est capable de faire, ce que les comédiens sont capables de faire avec une esquisse plutôt qu’une pièce.»

Le premier spectacle intitulé Cages sera situé dans un décor qui évoque la consigne sanitaire de la distanciation physique. Michel Albert précise toutefois qu’aucune des trois pièces ne portera sur la COVID-19, mais à certains égards, elles reflètent la réalité actuelle.

«Ça parle de notre réalité aujourd’hui. Évidemment, les comédiens peuvent aller n’importe où avec ça.»

Le public sera déterminant dans le choix des personnages interprétés par les comédiens et les actions qui s’en suivront. Le défi est grand, mais Michel Albert a confiance dans son équipe. Ce sont des comédiens professionnels, expérimentés, téméraires qui peuvent s’adapter rapidement. Les trois mises en scène ont été conçues en fonction des mesures de distanciation physique.

«La distanciation physique n’est pas une contrainte, mais un point de départ. Les contraintes de la salle, de la mise en scène deviennent notre inspiration. Ce ne sont pas des obstacles, ce sont des occasions, c’est ce qui rend la chose intéressante. Ça leur donne une direction. Pour nous, ce n’est pas un problème.»

Le premier spectacle Cages sera présenté à la Salle Empress du Théâtre Capitol, le 21 janvier à 20h. Les deux autres spectacles Corridors et Coeurs auront lieu respectivement en février et en mars au théâtre l’Escaouette. Chaque spectacle qui se veut inédit sera présenté qu’une seule fois. Toutes les règles sanitaires seront évidemment respectées lors de ces représentations.

Improvisation NB qui coordonne cette première série de spectacles de théâtre improvisé espère ainsi partager son expérience et donner envie à d’autres artisans du milieu théâtral de tenter leur chance dans ce domaine.