Le sens du punch, prise trois

Le tournage de la 3e saison de l’émission Le sens du punch est bien entamé. Pour ce troisième chapitre dans les coulisses de l’humour, le réalisateur et scénariste, Ryan Doucette, a fait appel à Maude Landry pour assurer l’animation.

Au fil des 13 épisodes, l’humoriste acadien propose au public de découvrir les dessous du monde de l’humour à partir d’une série de rencontres et d’entrevues dans des lieux inédits avec des humoristes de l’Acadie et d’ailleurs au Canada.

Après avoir animé la série la première année, Ryan Doucette a passé le flambeau à Alexandre Bisaillon pour la deuxième saison et maintenant, c’est au tour de Maude Landry; une humoriste québécoise de plus en plus en vue. Elle partira donc à la rencontre d’humoristes à travers le pays. La quête demeure la même, soit d’explorer les univers des humoristes, de trouver la recette du gag parfait, de mieux comprendre la mécanique de l’humour et d’apprendre de l’expérience des autres afin d’entreprendre l’écriture d’un prochain spectacle.

Selon le réalisateur, Maude Landry a toutes les qualités pour assurer l’animation de l’émission puisqu’elle a du cran. C’est qu’avec Le sens du punch, on est loin du talk-show de chaise classique. Les entrevues sont réalisées en effectuant toutes sortes d’activités. Par exemple, Maude Landry interviewe un humoriste en jouant au paintball. Étant lui-même téméraire, Ryan Doucette admet que ce ne sont pas tous les humoristes qui seraient disposés à prendre part à une telle aventure.

«Ça prend quelqu’un qui veut jouer, qui veut apprendre et qui veut se pousser. Maude frappe tous ces critères-là.»

L’idée derrière l’émission repose aussi sur le désir d’être encore plus créatif et de sortir de sa zone de confort.

«Je suis le genre d’humoriste qui aime aller dans des places qui ne sont pas “safes” qui sont un peu champ gauche. Ça me motive d’aller plus loin au niveau créatif», a expliqué l’humoriste et acteur qui partage sa vie entre la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard.

André Roy, Nathan Dimitroff, Billy Tellier, François Bellefeuille et Laurent Paquin figurent à la distribution de cette troisième saison. Pour chaque épisode, l’humoriste invité produit un numéro. La captation d’un spectacle réunissant plusieurs humoristes se tient ce samedi au Centre culturel de Caraquet. Il y aura aussi une captation du spectacle de Maude Landry à Moncton plus tard cet hiver. L’équipe tourne des émissions au Nouveau-Brunswick, aux Îles-de-la-Madeleine et au Québec. Le tournage qui devrait se terminer à la fin du mois de mars a dû s’adapter aux protocoles sanitaires liés à la pandémie.

«Ça fait partie de notre job maintenant. Ce n’est pas toujours évident, mais on est vraiment chanceux qu’on puisse encore le faire», a affirmé Ryan Doucette.

Produite par Connections Productions, la troisième saison du Sens du punch sera diffusée sur Unis TV au printemps prochain.