Improvisation NB présente une première saison virtuelle

Les «impronautes», ça vous dit quelque chose? Un nouveau terme pour désigner les joueurs de la nouvelle Ligue d’improvisation en ligne. Un projet qui permettra de maintenir bien vivante cette discipline des arts de la scène malgré la pandémie, estime le coordonnateur Michel Albert.

Une nouvelle ligue d’improvisation compétitive en ligne, La Click, a été lancée officiellement lundi avec un premier match opposant les équipes des Impronautes et de la LIC (ligue d’improvisation Chaleur). Tout se déroule à distance et les joueurs disputent les matchs en téléconférence chacun chez soi. C’est du jamais vu, admet le coordonnateur Michel Albert. Après plusieurs tests techniques et artistiques, il estime qu’ils ont réussi à décrocher la formule gagnante.

«Ce que nous on voulait vraiment faire, c’était d’assurer de l’improvisation même dans un contexte de pandémie.»

Michel Albert rappelle qu’Improvisation NB a été une des premières organisations culturelles à devoir annuler ses activités lorsque les mesures de confinement ont été annoncées en mars 2020. Le championnat provincial a été annulé tout comme les Jeux de l’Acadie et les Jeux de la Francophonie canadienne où habituellement on présente de l’improvisation. À l’automne, il n’était pas question pour les responsables d’Improvisation NB de perdre une autre année d’impro. Ils ont donc commencé à imaginer une façon de réinventer cette discipline dans une formule compétitive sur internet. Les règlements et les catégories sont sensiblement les mêmes que pour les matchs en salle avec un arbitre qui tient aussi le rôle de maître de cérémonie. Le système de votation a été modifié puisque ce sont maintenant des juges qui accordent le pointage aux équipes en fonction de plusieurs critères. Le pointage n’est connu qu’à la fin du match.

«Ça encourage à arrêter de voir le point comme étant le but. L’objectif est de donner un bon spectacle et de faire les meilleures impros possible», a poursuivi le coordonnateur qui est aussi membre de l’équipe des Impronautes.

Michel Albert souligne qu’il y aura aussi des matchs jeunesse sur la même chaîne YouTube. De la formation sera offerte aux entraîneurs des écoles primaires et secondaires intéressées.

«Ce ne sera pas appelé la Gougoune dorée, mais on va quand même tenter d’organiser des tournois.»

La formule semble susciter de l’intérêt de plusieurs régions puisque le coordonnateur a eu des contacts avec des gens du Québec et des autres provinces maritimes.

Les concepteurs ont créé une formule faisant appel à des éléments télévisuels propres à l’improvisation en ligne. Au lieu de la scène, les joueurs peuvent utiliser la caméra et les éclairages pour amplifier leur jeu ou encore des accessoires et des effets spéciaux.

Les matchs sont présentés deux lundis par mois sur la chaîne YouTube d’Improvisation NB. La prochaine représentation sera diffusée le 25 janvier. Par la suite, les matchs demeurent en ligne. Parmi les joueurs, on retrouve, entre autres, Annik Landry, Bass Levesque, Chloé Levesque, David Losier, Stéphan Bénard et Isabel Goguen.

«Pour les participants, c’est vraiment le fun. Après le match, on arrête de diffuser et on continue de jaser. Ça crée un sentiment de famille», a ajouté Michel Albert.

Cette première saison qui se terminera le 19 avril comprendra une demi-finale et une finale.