Une chanson pour «la Cause»

Joey Robin Haché lance une chanson pour la cause de la santé mentale. Tirée de son plus récent album, Trente, Bulldozer suscite une réflexion sur ce sujet à partir de sa propre expérience.

Bulldozer a été lancée ce jeudi dans le cadre de la Journée Bell Cause pour la Cause qui vise à parler ouvertement de la santé mentale.

Sur un air doux, contemplatif, folk et agrémenté d’effets sonores éthérés, où la lenteur du temps prend toute la place, Bulldozer amène à réfléchir sur la santé mentale des artistes. Basée sur des faits vécus, cette chanson met en lumière une épreuve remplie de problèmes d’ordre psychologique qu’il a vécus en 2017 et 2018.

«C’était une période sans spectacle et sans envie de création artistique, tout ça causé directement par mes troubles psychologiques. J’ai par la suite écrit cette chanson qui traite de la prise de médicaments, de ma santé psychologique et physique en décrépitude, la lassitude de cette maladie, les secondes qui défilent à la vitesse des heures et les démons qui dansaient sans cesse dans ma tête», explique-t-il par voie de communiqué.

La finalité de cette chanson redonne espoir en proposant l’amour comme un remède important et un excellent catalyseur pour la remise sur pied. Elle a été écrite pendant une résidence au Camp Chanson de Petite-Vallée en 2018. Cette résidence d’écriture, tout comme cette chanson, marque un tournant important pour l’artiste de Nigadoo, sur les plans artistique, professionnel et personnel.